décharger

décharger Jouir, éjaculer (homme en général ou, plus anciennement, femme)
date 1650
fréquence 49
synonyme éjaculer, jouir, prendre du plaisir

décharger

& d... ; déch...

v. intr.

Jouir, éjaculer (homme en général ou, plus anciennement, femme)

registre moderne : 7

Usage : érotique, sexualité

1976 Alors, ça, pour moi, c'est le septième ciel. Ça va si loin que – je fais très fort la distinction entre jouir et décharger – à ce moment-là, je jouis comme rarement et, pratiquement pas, sauf si on me le demande, il ne me vient à l'idée de décharger. source : 1976. Dire nos sexualités
1863 Écarte bien mes lèvres avec tes doigts pour bien faire entrer ta langue, comme je te le fais… Bien, bien… va vite !… Bien… bien… cochonne… je décharge… Le faire, mamie, c'est décharger… –Je décharge, je décharge… –Nous déchargeons… –Dans nos bouches, mamie, dans nos bouches ! source : 1863. Les deux gougnottes. Dialogues infâmes
1863 Quand on le fait, et que la liqueur s'épanche, on décharge. source : 1863. Les deux gougnottes. Dialogues infâmes
1933 Je lui ai demandé si la dernière fois, je lui ai vraiment d... dans la bouche. Réponse : « Mais certainement. » source : 1933. Journal particulier
1933 Elle d... presque comme un homme. source : 1933. Journal particulier
1932 Je m'étais réservé cela et je me mis à lui faire une minette complète, qui la fit bientôt décharger, un foutre épais comme celui d'un homme. source : 1932. Annexe (Le fléau est si jolie)
1792 Je [princesse de Lamballe] pars aussi, les forces me quittent, je n'en puis plus, je décha..a..arge ! source : 1792. La journée amoureuse ou les Derniers Plaisirs de M..-A.. Comédie en trois actes, en prose
1893 Je n'ai jamais vu d'éjaculation d'homme, ni examiné de près la semence humaine. Ne pourrais-tu pas le faire branler par Mariette pour qu'il décharge dans une coupe de champagne ? source : 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
1948 Il y avait quelques jeunes aussi qui étaient tellement excités, qu'ils déchargeaient avant de baiser. Quant aux vieux, il fallait les branler longtemps avant qu'ils déchargent. source : 1948. Vie d'une prostituée
1935 Enfin, la jouissance arrive, tous deux déchargeant en même temps, les faisant se pâmer et s'écrouler dans une extase divine. source : 1935. Précoces libertines ! par l'Auteur des mémoires d'un artiste
2001 les hommes qui partouzent aiment bien décharger dans un con déjà tapissé de foutre. source : 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
1975 est-ce qu'on peut dire les pendaisons, est-ce qu'on peut dire y'en a un qui s'est accroché il est mort en déchargeant source : 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France
1921 elle se remontait sur les reins pour lui tendre tout son cul dans lequel Coralie enfonçait son médium. Elle ne cessait de décharger, elle fondait sous la sensation source : 1921. La femme aux chiens
1921 Le basset déchargeait, il finissait, et il ne cherchait pas encore à retirer sa pine gonflée, pressée dans l'étui où elle avait agi. source : 1921. La femme aux chiens
1950 Je déchargeai à long jet le foutre qui, dans mon esprit enflammé, vous était destiné. Mon amie encaissa le litre en serrant les lèvres. source : 1950?. La Nonne
1950 Seigneur, implora Martine, faites que je décharge sur cette pine avant qu'elle ne m'use entièrement la fente ! Faites que mon foutre soit assez gras pour adoucir la brûlure de mon sexe… source : 1950?. La Nonne
2011 et je la fourre, là, sur le canapé. Elle commence à haleter, elle serre les dents, elle gémit, mais quand je décharge, je ne peux pas dire si elle a joui. source : 2011. La nuit du vigile

<17 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).