Définition de : sidi

Définition

Indigène Nord-Africain : Arabe, Marocain, Algérien, Nord-Africain, Sénégalais ; tirailleur arabe, soldat Noir

ALL : Senegalese, Araber
fréquence : 026

synonyme : Arabe, Maghrébin, Africain (nègre, Noir) usage : militaire, guerre langue : Arabe

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1847.

1890 1916 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1925 1929 1935 1937 1939 1939 1942 1943 1946 1950 1951 1952 1954 1955 1957 1968 1981 2004

Citations

  • 1939-1944 Je déguste un bel article sur nos héroïques troupes africaines, « premières à la bataille, présentes partout où il y a des coups durs. » Qu'ils s'illusionnent pas, les sidis. Ils redeviendront des bicots, quand ce sera nécessaire… Et les colons algériens multimillionnaires et planqués sauront leur en faire baver. source : 1939-1944. Le théâtre de l'Occupation
  • 1929 Et puis voici l'Algérien, ce grand sidi qui marche avec sa cour : tout un petit monde de « mon-z-amis », d'apprentis bouchers ou « louchébems » aux joues rouges qui sentent la viande fraîche source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1950 Ah, pouffiasses de mon coeur, filles à matafs, à dockers, à bicots, à sidis, à nègres, à gnacoués, en avez-vous connu de ces hommes qui suaient la peine, l'effort, la crève, la fièvre source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1942 J'ai vu plusieurs fois des pages entières de faciès de négros et de sidis ; comme légende il y avait : Les défenseurs de la Civilisation. source : 1942. Le bouquet
  • 1957 Dans cet infect bouge à sidis où il m'avait ordonné de le rejoindre source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1918 Sidi [à Sénégalais], tu vas venir avec moi… Je vais te conduire au Foyer Colonial source : 1918. Le roman d'un Sénégalais
  • 1890 portes devant lesquelles sont assis des sidis pouilleux source : 1890. Biribi
  • 1937 une zone essentiellement industrielle abritant une population ouvrière très dense parmi laquelle se trouve une masse importante de travailleurs indigènes, les « Sidis », comme on les appelle couramment. source : 1937. Enquête sur la prostitution
  • 2004 la voiture démarre avec les injures et les bras d'honneur de l'un des sidis qui l'occupent. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
  • 2004 Les sidis d'Aubervilliers torturés et étranglés dans les caves parisiennes parce qu'ils n'ont pas payé la cotisation source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Sidi ; arabe class. sayyidi « mon seigneur » (GR)
  • Emprunt à l'arabe (FrançoisPléiade)
  • Désignait surtout les marchands ambulants de tapis et de cacahouètes (on sait que sidi, en arabe, correspond à peu près à 'Monsieur') (Dauzat1917MdF)
  • terme pop. avant la guerre et qui désignait surtout les marchands ambulants de tapis et des cacahuètes. Sisi, en arabe, correspond à peu près à Monsieur) (Dauzat1918)
  • Ce terme, qui signifie monsieur, avait pris, dans les années 30, un sens péjoratif en métropole pour désigner un Nord Africain. (Angelelli2004, p. 159)
  • 1847 ; 1928 : indigène nord-africain (GR) / Terme populaire avant la guerre (Dauzat1917MdF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.