prendre la tête

prendre la tête (tableau rapide)
prendre la tête ■ Mécontenter, agacer, contrarier, énerver, importuner, ennuyer, tanner, tourmenter ; ■ se quereller, s'affronter, être en conflit ; ■ occuper l'esprit ; se donner des soucis, se compliquer la vie ; se donner du mal
synonyme importuner, agacer, déranger, réfléchir, penser, disputer (se), se quereller
fréquence 17

prendre la tête

& se prendre la tête

locution

Définition

■ Mécontenter, agacer, contrarier, énerver, importuner, ennuyer, tanner, tourmenter ; ■ se quereller, s'affronter, être en conflit ; ■ occuper l'esprit ; se donner des soucis, se compliquer la vie ; se donner du mal

registre moderne : 7

Synonyme : importuner, agacer, déranger, réfléchir, penser, disputer (se), se quereller

Citations
2008 Ça me prend la tête de remplir des fiches, qu'est-ce qu'ils croivent ces pédales de profs, que j'ai que ça à foutre ? […] –Le verbe croire se conjugue « ils croient » à la troisième personne du pluriel du présent de l'indicatif, pas « ils croivent ». source : 2008. Kiffer sa race
2008 Toufik, il a tout tenté pour que son pote rate ses exams. Tous les jours, il venait lui prendre la tête pour une promenade, alors qu'il savait que Bachir trimait. Il l'appelait à n'importe quelle heure, il faisait un raffut pas possible source : 2008. Kiffer sa race
2011 –Tu m'as pris la tête, alors maintenant c'est moi qui te prends la tête. source : 2011. Je tue les enfants français dans les jardins
1999 Et puis les longues tartines on s'en bat les couilles, comme on a l'habitude de dire quand on ne veut pas se prendre la tête avec des phrases prises de tête. source : 1999. Boumkoeur
1999 Mais comme mon Daron est encore en train de se prendre la tête avec la Maman à mon sujet, c'est pas le moment de sortir de ma chambre. source : 1999. Boumkoeur
2009 il avait en principe droit à une douche par semaine. Une ministre de gauche s'était pris la tête avec ce problème. Au bout de trois ans aux affaires, elle était parvenue à imposer deux douches par semaine dans les textes. Au passage, elle avait oublié qu'il fallait du personnel pour ça et le texte était resté lettre morte. source : 2009. Le Ciel sur la tête
2001 La philo ça prend la tête (titre) source : 2001. La philo ça prend la tête - Prof en cité
2001 Tu m'as pris la tête avec tes questions ! source : 2001. La philo ça prend la tête - Prof en cité
1993 De manière générale, cette forme d'échanges par Minitel « prend la tête », dit une femme source : 1993. Prostitution : les uns, les unes et les autres
1981 On bouffait très peu et très mal, on buvait de la flotte et ça me prenait salement la tête source : 1981. Tiens, voilà du Bouddha !
2006 Je suis énervé parce que Fabien a mis sa peau de con et m'a pris la tête toute la soirée avec ses cagades habituelles. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Fam. Prendre la tête. . Empêcher de réfléchir, de penser à autre chose, monopoliser toute l'attention. − Je t'avais parlé de mon roman? (...) − Euh oui, vaguement... − Ouais. Eh bien, j'arrête. Ça me prend trop la tête (Fr. Lasaygues, Bruit blanc, 1987, p. 124). Tu m'prends la tête avec tes gueulantes (Sapho, Ils préféraient la lune, 1987, p. 89). (tlfi:tête) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).