Définition de : voix de stentor

voix de stentor & voix de Stentor ; beuglement de stentor locution

Définition

Forte voix

fréquence : 015
registre ancien : 3 registre moderne : 3

synonyme : voix (sonore, belle)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1576.

1794 1815 1823 1829 1833 1835 1844 1853 1863 1899 1917 1948 1956 1957 1976

Citations

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

A. − Voix de stentor. Voix forte et puissante. Il lui donnait ce titre au moins vingt fois par jour, et avec une voix de stentor, ce qui faisait beaucoup d'effet et faisait croire à ses paroles (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, 1835, p. 286).Je lui administrai, d'une voix de stentor, une engueulade soignée (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 173).V. huée ex. 1. Loc. adj., plais. De stentor. Retentissant. Que l'aube déployant ses lèvres (...) Lui jette un baiser de stentor (Mallarmé, Vers circonst., 1898, p. 85). − P. méton., rare. Homme doué d'une telle voix. − Non, concéda encore Pierrot. Je suis entré à l'œil. − Ça c'est le comble, beugla le stentor (Queneau, Pierrot, 1942, p. 29). Étymol. et Hist. 1. [1576 Sotties, 2, 230 d'apr. FEW t. 12, p. 255b] 1610 à voix de Stentor (P. Coton, Institution catholique, II, 114 ds R. Philol. fr. t. 43, p. 133) Du n. de Stentor guerrier de l'Iliade dont la voix, selon Homère, était aussi puissante que celle de cinquante hommes criant à la fois, du gr. Σ τ ε ́ ν τ ω ρ (Iliade, 5, 785) (TLFi) /

  • 1576 (FEW, TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.