¶ cachemitte

cachemitte & cachemite ; cachematte n.m., n.f.

Définition de cachemitte

Cachot, mitard ; > prison ; salle des indociles

ALL : Kerker / IT : carcere segreto
fréquence : 025 registre ancien : 9

synonyme de cachemitte : cachot, cellule, mitard
morphologie : a/i
famille : cachot, mitard
en usage dans : Argot de la prison, argot carcéral

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1725.

1725 1726 1822 1827 1827 1829 1829 1836 1846 1847 1849 1850 1866 1877 1885 1889 1896 1900 1901 1901 1911 1917 1981 2002 2012

Citations (aide)

  • 1911 ça ne vous chante plus que je me ballade à côté du gratin honnête, on comprend ça… Mais, alors, qui est-ce qui vous empêche de me foutre une prébende à l'abbaye de Vaten, en me collant dans un trente-sixième dessous, dans une cachemite, au dur source : 1911. Le journal à Nénesse

<1 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

CACHEMITE, subst. fém. B.− Arg. Cachemitte, cachemar, cachemince (de genre incertain). ,,Cachot`` (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, 1878). Rem. Attesté dans tous les dict. d'argot. Orth. Lar. 19e enregistre cachemite ; Guérin 1892 distingue cachemite (arg. cachot) et cache-mite (poit. jeu d'enfants). dans la docum. on relève la graphie arg. cachemitte, cf. Ch.-L. Carabelli, [Langue de la pègre] ; Le Jargon ou Lang. de l'arg. réformé pour l'instruction des bons grivois, suppl., Vers 1822, p. 6 ; L.-F. Raban, Marco Saint-Hilaire, Mémoires d'un forçat, t. 4, 1828-29, p. 311 ; France 1907. Étymol. et Hist. I. 1725 cachemitte « cachot » (Le Vice puni. dans Sain. Sources Arg. t. 1, p. 330a) ; 1824-29 cachemite (M.B.H.D.S., Jargon ou Langage de l'arg. réformé à l'usage des merciers, porte-balle et autres, éd. Pellerin, p. 8). II. 1878 cachemar, cachemince, supra. I cachemit(t)e peut-être issu par apocope de cache mitoulas « jeu de la main chaude » (1594, Sat. Ménipp. II, 71 dans DG) composé de la forme verbale cache (cacher*) et de mis tu l'as; v. aussi mite « cachot » et mitard (FEW t. 23, p. 129). II composé du même élément verbal que I et de mar d'orig. obsc.; peut-être issu par apocope de maraille « foule » (1628, Chéreau, Jargon de l'arg. réformé d'apr. Esn.), même mot que marmaille*, cf. l'ital. maraio « foule » (DEI). − L'adj. mince* pris au sens de « pauvre, misérable » (ca 1463, Dialog. de Mallepaye et de Baillevent, Lacroix, Œuv. de Villon, p. 203 dans Gdf. Compl.). BBG. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 298. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 215. (tlfi:cachemite)

  • 1725, Le Vice puni (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.