Définition de : amerloque

  • amerloque
    • Américain ; Américain (des États-Unis) ; langue américaine (anglais) ; sud-américain
    • fréquence : 023
    • id : 20866

amerloque & Amerloque ; Amerlock ; amerlok ; sud-amerlok ; Hispano-Amerlock n., adj.

Définition

Américain ; Américain (des États-Unis) ; langue américaine (anglais) ; sud-américain

fréquence : 023
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : américain, Américain morphologie : -oque, -oc, -toc

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1936.

1950 1953 1955 1956 1956 1957 1957 1960 1965 1967 1969 1969 1973 1974 1980 1981 1984 1990 1994 1997 2012 2012 2015

Citations

  • 1957 Il jaspine en pur amerloque et la frangine a l'air de tout entraver sans effort. Moi, ça me les coupe un peu, parce que je m'attendais à ce que cette greluche mexicaine jacte notre langue. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1960 l'arôme plus acide du pastis s'enlève, vivace, souligne par instant de touches miellées de tabac amerloque source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1950 Jusqu'ici elle était maquée avec un amerloque, puis il a foutu le camp source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1957 un grand sec avec une casquette armelok à viscope dressée vers le ciel source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1974 La vieille Amerloque, à ce qu'elle dit, a repiqué. Complètement schlass, rétamée, tous les soirs. source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1956 La cocotte m'adresse un grand signe en bramant un « hello » qui filerait la nausée à des Amerlocks. source : 1956. Fais gaffe à tes os
  • 1965 Le repas n'était pas pour me ravir, mais, avec les Amerloques, il ne faut pas trop exiger, côté frigidaire. source : 1965. Le Tigre entre en piste

<7 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Amerloque n. sur Américainnon conv. N. PEUPLE - GR[92], 1936 ; Lex.[75], 1940 ; E, DFNC, 1945 ; TLF, ø d. Amerloc - ø t. lex. réf. ; absent TLF, GR[92]. Amerlok : TLF, ø d.
    • 1951 - «[...] j'ai entendu à Paris Amerloc, nettement dépréciatif [...]» Zumthor, Abréviations composées, Deel LVII, numéro 2, 19 - K.G.
    • 1978 - «Il avait carrément douze ans [...] Des cheveux dorés légèrement bouclés [...] Un peu Amerloc [sic] sur les bords.» Hanska, La Mauvaise graine, 81 (O. Orban) - K.G.
  • Amerloque n. sur Américain non conv. N. PEUPLE - GR[92], 1936 ; Lex.[75], 1940 ; E, DFNC, 1945 ; TLF, ø d. Amerlok - TLF, ø d.
    • 1953 - «Notons encore Amerlok, variante vulgaire et souvent injurieuse.» S. Heinimann, Les mots déformés et abrégés en -o, in Mélanges Mario Roques, II, 156, note 29 - K.G.
    • 1976 - «[...] ces amerlokes [sic] qui comprennent pas un mot de français !» Thérame, La Dame au bidule, 313 (Ed. des Femmes) - K.G.
  • Amerloque n. sur Américain non conv. N. PEUPLE - GR[92], 1936 ; Lex.[75], 1940 ; E, DFNC, 1945 ; TLF ø d. Amerlock - ø t. lex. réf. ; absent TLF, GR[92].
    • 1982 - «[...] tout ce que faisait la Grande Russie était bon, bien et beau. Tout ce que faisaient les Amerlocks, c'était de la merde ; et encore : de la merde yankee !» Nadaus, Papaclodo, 56 (Nouv. Ed. Rupture) - K.G.
  • amerloque adj. sur américain non conv. GÉOPOLIT. - GR[92], cit. Volkoff [1979] ; absent TLF.
    • 1966 - «Une fois là-haut on touchera des fringues amerloques [...]» Boudard, Les Matadors, 241 (Plon) - K.G.
    • 1967 - «Chaque fois que je prends un zinc, je me trouve assis à côté d'une vieille Angliche ou d'une douairière amerloque [...]» San-Antonio, Béru contre San-Antonio, 47 (Fleuve Noir) - K.G. (bhvf:amerloque)
  • Déformation argotique de américain, et suff. pop. -o, -ot, -oque. (GR)
  • 1936 (GR) / Cité très rapidement dans (TLFi), non daté et donné pour « argotique » /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.