¶ lardu

  • lardu
    • Policier (plutôt policier en civil, pas en uniforme) ; commissaire de police ; la police
    • fréquence : 025
    • id : 18969

lardu & les lardus n.

Définition

Policier (plutôt policier en civil, pas en uniforme) ; commissaire de police ; la police

fréquence : 025
registre ancien : 10 registre moderne : 9

synonyme de lardu : policier
morphologie : loucherbem, largonji
usage : Argot de la police

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1951.

1957 1957 1957 1960 1965 1965 1967 1966 1969 1969 1974 1975 1976 1977 1980 1980 1981 1984 1997 2005 2007 2010 2013 2018 xxxx

Citations (aide)

  • 1957 Fais gaffe, Louis ! On dirait les lardus ! Laisse-les filer ! source : 1957. Du riffifi chez les femmes
  • 1957 Les mecs qui ont dégueulé aux lardus, qui m'ont balancé, quoi… source : 1957. Le trou
  • 1981 Et puis, il peuvent aussi nous mettre les lardus au train : ils sont chez eux, ces gougnafiers, dans leur château ! source : 1981. Tiens, voilà du Bouddha !
  • 1974 Dans la voiture des lardus, ma griserie s'évanouit. Les juges n'ont jamais été cléments avec moi. À coup sûr, si je ne m'évade pas, je plonge pour le compte cette fois-ci ! source : 1974. Ancien détenu cherche emploi
  • 1977 ordre de laisser le passage aux civils après les avoir fouillés. L'ordre a été exécuté avec tant de conscience que j'avais la sale impression d'être passé du mauvais côté de la barricade sociale. Chez les lardus. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1976 Se ruant sur la chaussée afin d'éclaircir ce problème, il repéra de suite les deux perdreaux. –Les lardus, Fan ! les decs ! source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza
  • 1976 Les lardus n'avaient pas l'air de s'être déplacés pour des prunes et les habillés, P.M. à la hanche, descendaient de leurs fourgons-ambulances. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<7 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

LARDU, subst. masc. Argot A. − Commissariat de police. Marrons sur le tas en train de déboucler une bijouterie, Frédo et Gégé s'étaient retrouvés au lardu vite-fait (Le Breton1960). B. − Commissaire de police. Ce lardu avait truffé le quartier d'indics (Pt Simonin ill.,1957, p. 162). Prononc. : [laʀdy]. Étymol. et Hist. 1951 (Langage des voyous d'apr. Esn.). Apocope de lart-du-quart, argot de type largonji avec infixe de quart « commissaire », issu de quart-d'œil p. ell. (Esn.). (tlfi:lardu)

  • Vient de quart = lart du qua en loucherbem. (PN-c)
  • De quart>larduca. (George, FM48)
  • Dérivation codée du loucherbem […] Lardu est une forme en « largondu » de « quart », nom du commissaire de police (d'après Guiraud). (Monod, +)
  • Apocope de lart-du-quart, argot de type largonji avec infixe de quart « commissaire », issu de quart-d'œil p. ell. (Esn.) (TLFi)
  • 1951, DHAF (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.