Définition de : flamber

flamber & flamber aux courses

Définition

■ (jeu) Jouer de l'argent au casino, aux courses, jouer gros jeu ; ■ (prodigalité) dépenser l'argent sans compter ; dépenser et vivre de façon ostentatoire, sans regarder, avec prodigalité, vivre sur un grand train, bcp dépenser

fréquence : 026
registre moderne : 6

synonyme : jouer, jouer aux courses, parier, aux cartes famille : flamber (jouer) usage : Argot des courses, hippisme, Argot du jeu et de la triche

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1878.

1901 1937 1946 1953 1954 1954 1955 1957 1960 1960 1961 1963 1966 1967 1969 1974 1978 1979 1981 1985 1986 1990 1993 2006 2011 2013

Citations

  • 2013 Après quelques tounées au bar Les Enfants terribles, direction l'Esquinade, la boîte à la mode à l'époque, au casino aussi où Zavatta flambe comme un malade. source : 2013. Moi Dodo la Saumure
  • 1960 Merle a un vice : le jeu, et il « flambe » sa solde, le jour même où il la touche, au casino de l'Aletti. source : 1960. Les Centurions
  • 1969 Alors que les jeunes barbillons ne pensent qu'à flamber, ces vrais professionnels mettent de l'argent de côté source : 1969. Les flics
  • 1937 moi même avec Nathalie, tout en flambant des sommes orgiaques, on arrivait à se nourrir qu'avec des galtouses bien suspectes source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1954 Je l'ai suivi au champ de courses, aujourd'hui. Qu'est-ce qu'il a flambé ! source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
  • 1967 c'est un joueur qui flambe au P.M.U. Les canassons, c'est son vice. source : 1967. Raymond la Pente
  • 2006 Je ne te comprends pas, ai-je insisté. Tu étais riche, tu as tout flambé au jeu, tu as foutu ta vie en l'air en quarante-huit heures. Ça me dépasse. source : 2006. L'exequatur
  • 1978 Tu dépenses beaucoup ? Tu flambes tout ? –Non, au contraire. J'ai un côté très fourmi. Je vis avec de toutes petites sommes. Je vis au jour le jour. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1974 risquer un report économique […]. Ou bien la croix : un cheval placé sur un cheval gagnant, un gagnant sur un placé. Avec cette manière de flamber, même un retraité pouvait s'en tirer de temps en temps. source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1963 Mathieu le Corse et le Grec sont partis flamber source : 1963. Satan est là

<10 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • 1878 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.