bazar

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 17

bazar & bazard n.m.

■ Bordel, maison close ; pagaille ; ■ maison mal tenue ; ■ endroit, lieu ; endroit laid (bordel?) ; lieu (prison)

Synonyme : bordel, maison de tolérance Usage : prostitution

1863 Je suis la patronne de ce bazar, la mère de dix-huit petites dames, auxquelles il te sera défendu de toucher, par exemple… 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar 1914 La pierre terne de la prison attira sa vue, comme un asile. Il fut arraché à sa contemplation par un grand cri rauque : « Adieu, tout l'bazar ! » 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1862 ancien colonel, alors à la demi-solde, avait ouvert, rue Cadet, un bazar qui facilitait, sans donner l'éveil, la réunion dans ses appartements des principaux conspirateurs 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 1917 Des formidables à quatre sous, le cinéma à l'oeil, un bazar épatant et la permission de nuit si que t'es marié et que ta dame vient te voir 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1888 Et puis, aussi, on crève de chaud, dans ce bazar 1888. Césarine 1905 –On peut se mettre là, Facchi ? proposa-t-elle, ayant reconnu le cabaret. –C'est gai !… Un vrai chopin, le bazar !… 1905. Le Tigre & Coqueliquot <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 416