¶ saquer

saquer & sacquer ; faire saquer ; se faire saquer v.tr.

Définition

■ Renvoyer, congédier, remercier, chasser, mettre dehors, exclure ; faire renvoyer ; se faire renvoyer ; > ■ enlever

ALL : entlassen
fréquence : 028
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : renvoyer, renvoyé, congédier, congédié

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1866.

1870 1876 1890 1897 1897 1899 1900 1901 1910 1917 1919 1920 1925 1928 1929 1930 1935 1935 1937 1951 1953 1967 1967 1968 1975 1979 1982 1999

Citations

  • 1999 Depuis que j'ai arrêté les cours de l'Éducation nationale ou depuis que les cours de l'Éducation nationale m'ont sacqué, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de bosser, pas assez d'expérience comme disent les boss. source : 1999. Boumkoeur
  • 1935 Le frégaton dira à l'amiral que l'enseigne a manoeuvré comme un pied, et l'amiral sacquera l'enseigne. Tout est bien qui finit bien. source : 1935. Mer Noire
  • 1935 Vous comprenez, quand vous êtes à l'heure, vous n'avez pas droit à l'indemnité de préavis, si on vous sacque. Ça calme les excités. source : 1935. Viande à brûler
  • 1929 Il faisait froid. Le gosse se dévêtait près de l'armoire, gardant pudiquement sa chemise. « Saque donc ta limace », commanda Julot. source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1937 mettre peu à peu leurs propres ouvrages juifs au niveau des classiques, et puis éliminer les classiques, les sacquer, le Folklore de même, tout à fait, vous verrez source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1937 Au seuil du Temple je m'effondrais… Je me faisais saquer, par les connaisseurs parfaits, comme un cotillon miteux source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1890 Mes parents ? Je les ai saqués d'une sale façon, il y a déjà longtemps source : 1890. Biribi
  • 1870 Je vois ça d'ici, t'es toujours noceur, tu te seras fait sacquer source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
  • 1953 À la prochaine faute, je vous saque source : 1953. Allons z'enfants

<9 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Arg., pop. Renvoyer, congédier. Je suis sacqué, probablement (...) le décret de révocation a peut-être été soumis hier à la signature présidentielle (Courteline, Client sér., 1897, 1, p. 7).Sacque Guilhermet. Il est très médiocre (...). Sacque donc Guilhermet. Gentiment mais sacque-le (Montherl., Olymp., 1924, p. 291). 1. 1866 arg. « congédier, renvoyer » (Delvau) (tlfi:saquer) /

  • Mot à mot : donner son sac à qqun (RICH)
  • Vider son sac en le secouant (AYN)
  • De sac (GR)
  • 1866, Delvau (TLFi) / 1867 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.