languefrancaise.net

définition : ne pas en foutre une secousse (depuis 1882)

ne pas en foutre une secousse
Ne rien faire, fainéanter, paresser ; ≠ travailler, travailler avec ardeur, faire un effort pour achever une tâche ; faire un effort : s'enfuir vite ; faire un effort décisif (cyclisme)

ne pas en foutre une secousse & ne pas en fiche une secousse ; ne pas ficher une secousse ; ne pas en vouloir ficher une secousse ; ne pas vouloir en foutre une secousse ; ≠ en foutre une secousse ; en mettre une secousse ; y aller d'une secousse (1882) #locution

Ne rien faire, fainéanter, paresser ; ≠ travailler, travailler avec ardeur, faire un effort pour achever une tâche ; faire un effort : s'enfuir vite ; faire un effort décisif (cyclisme)

  • synonyme : paresser, ne pas vouloir travailler
  • index : Secousse
  • datation : a) 1883 n'en pas foutre une secousse « paresser » (Fustier, Suppl. dict. Delvau, p. 551); b) 1884 donner une secousse « travailler avec ardeur » (Villatte, Parisismen). (TLFi) / 1882 (gb) /

↓ fréquence : 026 | registre ancien : 7 | registre moderne : 7

Citations
  • 1981 J'en foutrai jamais une secousse source : 1981. Lézard
  • 1932 J'en foutais pas une secousse source : 1932. Comme une fleur !
  • 1888 Mon vieux cochon, j'ai vu des fois, ici, des semaines qu'on n'en fichait pas une secousse, ni une revue ni rien du tout ; pas un coup, quoi ! source : 1888. Le train de 8 h. 47
  • 1912 car vous savez tous aussi bien que bibi que le plus souvent un ministre, ça n'en fiche pas une secousse source : 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
  • 1952 Le capucin, qu'a déjà senti aux fesses le vent de la grenaille, il en met une secousse. source : 1952. Émile et son flingue
  • 1917 les nouveaux criaient bien fort que leurs prédécesseurs « n'en avaient pas fichu une datte » […] Huit jours après, les suivants ne manquaient pas de constater que « les autres n'en avaient pas f...u une secousse » source : 1917. Mémoires d'un rat
  • 1911 Quand le dab est mort, tout d'un coup, en s'expédiant d'un échafaudage, ç'a été chez nouzailles dix de purée, on peut dire… J'étais trop gosse pour y aller d'une secousse… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Et, aussi, comment ça l'avait fait ressauter, la môme, en rembroquant que je n'en foutais pas une secousse, que j'avais l'air de faire ma sophie, ma patagueule, devant ses appâts rupes source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1953 Et si je tapais dans le pognon mis à ma disposition et que je fasse rien, que j'en foute pas une secousse ? source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
  • 1957 Je sais qu'il faut qu'on en mette une secousse et qu'on enveloppe l'affaire avant que les bourres soient au parfum et nous dépêchent une section renforcée. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1897 Le Gallois a eu beau s'atteler comme un carcan derrière son artillerie de quadruplettes et de quintuplettes, il n'a jamais pu décoller le boulanger. Aussi bien sur 5 kilos que sur 1, le sprinter était là […] et comme de juste, au dernier tour, il n'a eu qu'à en mettre une ou deux secousses pour étouffer mons Linton qui se démenait pourtant comme feu Méphisto lui-même. source : 1897. Notes d'un tricoteur (L'Auto-Vélo)

<11 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1882 C'est la date à battre.
pour rappel : a) 1883 n'en pas foutre une secousse « paresser » (Fustier, Suppl. dict. Delvau, p. 551); b) 1884 donner une secousse « travailler avec ardeur » (Villatte, Parisismen). (TLFi) / 1882 (gb) /
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1882 1882 1882 1888 1897 1900 1911 1911 1912 1917 1917 1918 1920 1926 1927 1930 1932 1933 1935 1939 1951 1952 1953 1954 1957 1981 1981

Compléments