Définition de : chourineur

chourineur n.

Définition

Assassin, qui tue à coups de couteau, surineur ; (tueur de chevaux)

ANG : horse-killer
fréquence : 023
registre ancien : 9

synonyme : assassin, tueur famille : chourin-surin (couteau)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1842.

1846 1849 1849 1859 1866 1871 1880 1887 1887 1899 1901 1901 1904 1911 1912 1917 1952 1957 1957 1960 1993 xxxx xxxx

Citations

  • 1887 Le libéré est confiné dans un camp, au milieu d'une population sordide, infâme, féroce, qui menace d'assassiner quiconque ne hurle pas avec elle. Et ces menaces peuvent être mises à exécution quand il plaît à ces chourineurs de jouer du couteau ; car on est là sans protection, sans défense. source : 1887. Le monde des prisons
  • 1993 Replongeons-nous pour quelques enjambées dans l'illusion d'un Paris de grisettes et de moulineurs d'orgue, d'apaches et de chourineurs, on s'y croirait source : 1993. Le gendarme des barrières
  • 1904 Se battre avec Mirambeau, cela équivalait exactement, pour lui, à se rencontrer sans armes avec un chourineur sur un boulevard désert source : 1904. La jungle de Paris
  • 1899 Quand le chourineur lève son couteau, soyez bien persuadé qu'il n'a pas devant les yeux une vision de guillotine, ou même de bagne source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - De l'invasion à l'anarchie

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Terme désuet (LB, riff. chez les femmes) / Var. de surineur (GR2) / De chourin (Passerat) /

  • 1842 (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.