languefrancaise.net

définition : digue-digue (depuis 1836)

digue-digue
Épilepsie, attaque d'épilepsie, attaque des nerfs, malaise ; se trouver mal, s'évanouir, être assommé, choqué, faire un malaise, crise de folie, de désorganisation, d'ébriété, convulsions ; désarticulé, de travers

digue-digue & dig-dig ; digue digue ; diguedigue ; en digue digue ; tomber du digue digue ; tomber en digue-digue ; en digue-digue ; partir en digue-digue ; être en digue-digue ; avoir le dig-dig ; faire digue-digue (1836)

Épilepsie, attaque d'épilepsie, attaque des nerfs, malaise ; se trouver mal, s'évanouir, être assommé, choqué, faire un malaise, crise de folie, de désorganisation, d'ébriété, convulsions ; désarticulé, de travers

↓ fréquence : 025 | registre ancien : 8

Citations
  • 1952 même le crâne défoncé, la ratelle en digue digue ou les rognons rissolés […] il ne fallait jamais oublier ça source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1946 Laissant le couple en digue-digue, je me glissai hors de la chambre source : 1946. Le cinquième procédé
  • 1911 Ça s'est vu souvent un miché qui tape dans l'oeil d'une ménesse, et on a toujours les tripes nouées par la frousse que ça arrive à la sienne… […] j'avais toujours le dig-dig quand je la voyais radiner avec de la rêverie dans les mirettes source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Ça aurait été meilleur pour toi que tu sois crevée le jour où tu t'es envoyée le dig-dig qui m'a collé au monde !… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 « Ayez du courage, Touchon : l'heure d'expier votre crime est arrivée… » Rideau !… Et bonjour Luc !… Ça sera du bouffage de sciure, le dernier dig-dig dans les abattis de la Mère au bleu source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1844 Le voleur au digue digue. Il entre une dame bien mise dans un magasin, qui y fait des emplettes magnifiques, elle a presque terminé ses achats, d'autres, ses complices, arrivent, le magasin se trouve de suite garni d'acheteurs et acheteuses, tout-à-coup cette dame tombe des attaques de nerfs, cela s'appelle tomber du digue digue ; tout le monde quitte son rayon pour la secourir, elle demande de l'éther, l'on courre en chercher, et pendant ce temps les autres travaillent (les autres vous volent) ; enfin elle va mieux, mais veux prendre l'air un peu, elle sort, et vous ne la revoyez plus. source : 1844. Dictionnaire complet de l'Argot employé dans les Mystères de Paris

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1836 C'est la date à battre.
pour rappel : batteur de dig-dig, V., 1836 (DHAF)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1836 1836 1844 1847 1859 1877 1885 1894 1900 1901 1901 1901 1911 1915 1917 1917 1920 1946 1947 1951 1952 1952 1954 1955 1955 1981

Compléments