languefrancaise.net

définition : bobinard (depuis 1900)

bobinard
■ (prost.) Maison de tolérance, maison de prostitution, bordel ; lieu de débauche ; □ aller au bordel > ■ (par ext.) lieu en désordre ; ensemble de choses

Citations
  • 1947 Marthe Richard et la fermeture des bobinards source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix
  • 1960 Son petit bobinard de cuisine bien en ordre, Antoinette enquille dans sa chambre à coucher source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1954 C'était en 1940, dans un bobinard de Lorraine. Des gars d'une autre compagnie étaient avec moi. Responsable de la « bonne tenue » du détachement, je devais les surveiller comme un pion ses élèves source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
  • 1935 les matelots, n'ayant pas choisi une carrière faite de sacrifices, n'ont ni le droit, ni les moyens d'offrir à leur femme un voyage en Tunisie. Ils ont le droit et les moyens d'aller au bobinard. source : 1935. Mer Noire
  • 1949 Ça s'écroulait de tous les côtés, toute la ferraille, chaînes, palans, tout le bobinard vladabang ! boum ! vlach ! source : 1949. Casse-pipe
  • 1960 nous sommes allés faire un tour au bobinard. Petasson y a trouvé moyen de se faire agonir par la pensionnaire avec laquelle il était monté. source : 1960. Chass'bi

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1900 C'est la date à battre.
pour rappel : 1900 (GR) / pop. 1902 (Esnault (Gaston). Dictionnaire historique des argots français)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1900 1917 1923 1925 1927 1930 1935 1937 1937 1947 1948 1949 1951 1954 1960 1960 1960 1961 1961 1966 1971 1971 1981 1982 1993 2002 2003 2015

Compléments