languefrancaise.net

définition : fruit sec (depuis 1831)

fruit sec
■ (scol.) Élève, étudiant qui rate ses examens ; se dit des élèves de X, EN, Saint-Cyr trop faibles pour embrasser une des carrières auxquelles elles préparent ; ■ (en général) individu incapable, nullité, homme nul, c'est un fainéant ; □ ne pas avoir réussi ce qu'on voulait/désirait

fruit sec & fruit-sec ; c'est un fruit sec ; □ être fruit-sec de (1831) #nom masc.

■ (scol.) Élève, étudiant qui rate ses examens ; se dit des élèves de X, EN, Saint-Cyr trop faibles pour embrasser une des carrières auxquelles elles préparent ; ■ (en général) individu incapable, nullité, homme nul, c'est un fainéant ; □ ne pas avoir réussi ce qu'on voulait/désirait

↓ fréquence : 020 | registre ancien : 5

Citations
  • 1910 couple que l'on trouve plus fréquemment dans le milieu de la prison ou dans les tavernes où se trouvent mêlés les criminels et les vagabonds, les fruits secs et les paresseux, tous les aspirants, en somme, à une place dans l'armée du crime source : 1910. Le crime à deux - Essai de psycho-pathologie sociale
  • xxxx Nous étions là une demi-douzaine de crétins, fruits secs des Pistes Galantes et désespoir du père Croustelier source : xxxx. Quand je pédalais, dans Un client sérieux
  • 1954 Il gagne sa vie, et pas mal, en latinisant à la « Source » et au « d'Harcourt » pour le compte d'opulents fruits secs, candidats à la licence, en peine de cicéroniques exégèses ou d'un thème trapu source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
  • 1904 Généralement ce sont des fruits secs, intrigants et très en bagout qui, ayant été mêlés à toutes les luttes administratives ou sociales, profitent de leur passage aux affaires pour agrandir le cercle de leurs relations diplomatiques et mondaines source : 1904. Les robes noires
  • 1842 L'ensemble des cours professés à l'école militaire par des hommes de mérite est nombreux et forme un système d'éducation complet, dont tous ne profitent pas également, car chaque année l'on est obligé de faire des fruits secs. source : 1842. Les écoles militaires - École de Saint-Cyr, dans Les Français peints par eux-mêmes
  • 1997 Des banquiers, peuh, et pas même la plus ancienne banque de Mazerme, un raté, M. de Farges, un fruit sec que les écus de sa femme avaient casé là, pas de quoi le prendre de haut. source : 1997. L'aveu différé
  • 1863 Il y avait là des bacheliers, fruits secs des colléges ou têtes brûlées séduites par le mirage de l'épaulette, des révoqués des écoles militaires source : 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique
  • 1882 De retour à Paris, il ne rentra pas au lycée. Nous sommes en novembre 1859. Le fruit sec avait vingt ans, moins quatre mois. source : 1882. Zola. Notes d'un ami
  • 1865 dans cette première loge de face : mademoiselle Berthe, ex-danseuse maigre, fruit sec, on peut le dire, de l'Opéra. Long cou, longs bras, longs pieds, longues dents, longues clavicules ; elle n'a de court que l'esprit. source : 1865. La question des biches

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1831 C'est la date à battre.
pour rappel : ♦ 1831 (GR)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1831 1842 1842 1859 1860 1863 1865 1872 1880 1882 1900 1901 1904 1910 1916 1917 1926 1952 1954 1997 xxxx

Compléments