Définition de : super

  • super
    • ■ Bien, très bien, de qualité supérieure ; ■ exclamation de joie, de satisfaction
    • fréquence : 021
    • id : 46222

super & être super ; super !

Définition

■ Bien, très bien, de qualité supérieure ; ■ exclamation de joie, de satisfaction

fréquence : 021
registre moderne : 5

synonyme : bien, bon

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1951.

1969 1977 1979 1979 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1984 1990 1994 1998 1999 1999 2004 2006 2011 2012 2016

Citations

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

SUPER3, adj. inv., adv. et interj. Familier I. − Adj. Supérieur dans sa catégorie, dans son genre. Synon. épatant, extraordinaire, formidable, magnifique, remarquable. A. − [En parlant d'un animé] Il est vraiment super, mon Jacquot. Moi, je suis aplatie devant, écrasée d'admiration (Le Monde, 19 mars 1988, p. 32, col. 5). B. − [En parlant d'un inanimé concr. ou abstr.] J'entendais papa, hier, qui disait que lui aussi il aurait pu écrire ses souvenirs sur Mai 68 et qu'il aurait beaucoup de choses super à raconter qu'il est seul à savoir (Le Point, 8 mai 1978, p. 210, col. 2). J'ai beau la questionner sans arrêt, elle me répond évasivement en m'expliquant qu'elle travaille dans le quartier et qu'elle connaît un endroit super (Libération, 21 sept. 1984, p. 46). II. − Adv. Remarquablement, extrêmement, extraordinairement. Copain super sympa ; endroit super calme ; film super drôle ; manger super. Super tranquille. (...) semaine Hôtel plus demi pension (Le Point, 31 mars 1980, p. 129, col. 3). Le public était super content (Libération, 10 sept. 1984, p. 31). III. − Interj. [Pour marquer sa joie, sa satisfaction] Synon. bravo1, chouette2(fam.).La manif spontanée du 10 mai demeure le grand souvenir de la gauche lycéenne. (...) Un type osa s'aventurer dans la fontaine du Bareuzai. Il noua un foulard rouge au cou de l'éphèbe nu qui, dans cette nuit d'incendie, parut fouler au pied non plus du raisin noir mais l'hydre du capital. Super (Le Nouvel Observateur, 25 mai 1981, p. 69, col. 3). Prononc.: [sypε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. 1951 adj. (Queneau, Le Dimanche de la vie, p. 188: c'était super et chérot); 2. 1978 interj. (Le Point, 23 janv., p. 76, col. 3). Empl. adj. de super-*. STAT. − Super1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.: 78. (tlfi:super) /

  • 1951, Queneau (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.