languefrancaise.net

définition : raffalé (depuis 1810)

raffalé
Misérable, être dans la misère, miséreux ; décâti physiquement ; bagnard passionné de jeu qui a tout perdu y compris ses vêtements ; être déprimé, abattu ; abaissé

raffalé & rafalé ; être raffalé ; être rafalé ; raffalé comme un gueux (1810) #nom, adjectif

Misérable, être dans la misère, miséreux ; décâti physiquement ; bagnard passionné de jeu qui a tout perdu y compris ses vêtements ; être déprimé, abattu ; abaissé

  • synonyme : pauvre, sans argent, misérable
  • index : Raffale
  • datation : pris. sur les pontons anglais, misérable qui a tout perdu au jeu, 1810 ; homme ruiné et déchu (mar., sold. pop. 1821) (DHAF)

↓ fréquence : 016 | registre ancien : 8

Citations
  • 1851 Est-ce qu'en terme de marine, rafaler ou affaler ne signifie pas descendre quelque chose, se trouver sous le vent ?… Eh bien ! un rafalé est un garçon qui est en bas, qui est sous le vent de la bouée… source : 1851. Un corsaire au bagne - Mes pontons
  • 1851 Le rafalé donc, pour en revenir à la conversation, est d'abord un joueur comme les cartes… source : 1851. Un corsaire au bagne - Mes pontons
  • 1828 Bonjour, père Dufailli, que peut-on vous offrir ? une potée ; du doux ou du rude ? - Vingt-cinq dieux ! papa Galand, nous prenez-vous pour des rafalés ? C'est la fine rémoulade qu'il nous faut, et du vin à trente, entendez-vous ? source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
  • 1832 lorsque dépouillés par la fortune du jeu, de leur habit ou de leur unique pantalon, ils allaient grossir le nombre des raffalés, ils se retiraient avec ceux-ci dans un des coins de la prison source : 1832. Le négrier - Aventures de mer
  • 1863 Vous comprenez bien que le jour du décompte ne pouvait pas me trouver raffalé comme un gueux ; j'ai donc songé au moyen de garnir mon gousset source : 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique
  • 1863 Voulez-vous du café ? dit-il sournoisement en s'introduisant sous une tente où une importante partie de quadrette absorbe ses pratiques ordinaires. –Nous sommes raffalés, mon fiston, répondent les joueurs ; tu repasseras un autre jour. source : 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique
  • 1911 Ce qu'elle est rafalée, misère !… Je ne l'aurais pas reconnobrée si je n'avais pas su que c'était elle… Vous parlez d'un décavage !… Il n'y a plus que du cuir blafard et marqué sur de l'os… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1844 C'était bien la peine de venir prendre ici une planche, d'aller la poser sur le ruisseau de la rue de la Barillerie, et de m'égosiller à crier pendant une heure : Passez ! payez ! passez, payez ! (Secouant des sous.) Une mauvaise averse de trois sous. Avec ça que dans c'te Cité, ils se moquent bien de se crotter… Ils passaient à côté de ma planche et m'éclaboussaient… les raffalés source : 1844. Les Mystères de Paris, roman en cinq parties et onze tableaux
  • 1853 Que vozigaud ne se prenne pas à l'huile d'un remouleur de buffet, des négociants de petit crochet, ni aux trucheux caïmants ou raffalés qui aquignent à votre lourde. source : 1853. Médecines pour les sinves [dans Almanach facétieux, récréatif et proverbial, pour 1853]

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1810 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1810 1828 1832 1836 1844 1847 1851 1853 1857 1863 1877 1894 1900 1901 1901 1911 1917

Compléments