Définition de : en marmelade

en marmelade (tableau rapide)
en marmelade En capilotade, en bouillie, écrasé : blessé, tuméfié, contusionné, qui fait souffrir, endolori, commotionné, fourbu, fatigué, douloureux ; fatigué, mou, sans vigueur
synonyme blessé, tuméfié, écrasé, aplati
fréquence 019

en marmelade

& marmelade ; mettre en marmelade

locution

Définition

En capilotade, en bouillie, écrasé : blessé, tuméfié, contusionné, qui fait souffrir, endolori, commotionné, fourbu, fatigué, douloureux ; fatigué, mou, sans vigueur

registre ancien : 5 registre moderne : 5

Synonyme : blessé, tuméfié, écrasé, aplati

Citations
1970 Elle s'agitait avec une violence sans cesse redoublée. Et la bite meurtrie, les testicules en marmelade, j'avais l'impression d'être un fragile esquif à la merci d'une tempête qui allait devenir un cyclone source : 1970?. Paris passionnément
1726 Me tenailler, me hacher, / Me mettre en ca, ca, / Me mettre en pi, pi, / En ca, ca, / En pi, pi, / En capilotade ; / Puis en marmelade. source : 1726. Les pèlerins de la Mecque
1957 Je me sens encore le citron en marmelade, mais dedans ça bourdonne d'idées source : 1957?. Dix ans de frigo
1927 Le premier qui avance, […] j'y allonge sur le blair une mornifle qui lui fourrera le naseau en marmelade source : 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1909 À Paris, c'est bon ton d'avoir l'âme en marmelade, mais ici en pleine campagne, ça jure trop avec l'air sain qu'on y respire source : 1909. Les dernières vierges - Roman contemporain
1832 Si je tenais les gredins qui servent l'Anglais sous mes pieds, comme je te leur mettrais leur jeanfoutre de tête en marmelade ! source : 1832. Le négrier - Aventures de mer
1916 J'ai les pieds en marmelade, cré coquin ! source : 1916. Morhange et les marsouins en Lorraine
1910 Ce dernier qui avait les naseaux en marmelade bondit sous l'outrage source : 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

MARMELADE, subst. fém. P. anal. État d'un objet, d'un corps écrasé, réduit en bouillie. Mon chapeau resta entre les mains ou plutôt entre les dents de l'ennemi. L'instant d'après, ce n'était plus rien qu'une pâte, une marmelade, une bouillie de chapeau! (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 216). Ce n'était plus un lion que Tartarin avait tué, c'étaient dix lions, vingt lions, une marmelade de lions! (A. DAUDET, Tartarin de T., 1872, p. 133). En marmelade, loc. adv. et adj., fam. Synon. en compote. [En parlant d'une pers., d'une partie du corps] Brisé, contusionné, meurtri. Gaspard, lui, ruminait: « Sale déveine!... Pour une fois que j'voyage à l'œil, faut qu'j'aie la fesse en marmelade » (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 78). On ne pouvait faire un pas, dans certaines provinces, sans rencontrer (...) un Jugurtha mis en marmelade, par une sorte de colosse barbu (L. DAUDET, Sylla, 1922, p. 176). Assez bourlingué, Capitaine, je commence à avoir les plantes des pieds en marmelade (ARNOUX, Rêv. policier amat., 1945, p. 205). Étymol. et Hist. 2. a) 1668 en marmelade fig. (LA FONTAINE, Fable, V, 8: une ruade qui ... met en marmelade les mandibules et dents); b) 1690 en marmelade « trop cuit » (FUR.) (TLFi) /

  • Cité dans (GR1), non daté, pas de citation /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).