Définition de : fayot

  • fayot
    • ■ (scol.) Hypocrite, servile, qui cherche à se faire bien voir des autorités (élève) ; élève obéissant qui cherche à plaire à ses professeurs (par hypocrisie ou par respect) ; ■ (mil.) militaire qui fait du zèle pour se faire bien voir de ses chefs ; matelot dédaigneux au commandement brutal ; ■ qqun de soumis, qui ne se révolte pas, qui agit conformément aux ordres, qui obéit
    • fréquence : 016
    • id : 16911

Définition

■ (scol.) Hypocrite, servile, qui cherche à se faire bien voir des autorités (élève) ; élève obéissant qui cherche à plaire à ses professeurs (par hypocrisie ou par respect) ; ■ (mil.) militaire qui fait du zèle pour se faire bien voir de ses chefs ; matelot dédaigneux au commandement brutal ; ■ qqun de soumis, qui ne se révolte pas, qui agit conformément aux ordres, qui obéit

fréquence : 016
registre moderne : 6

synonyme : hypocrite usage : Argot scolaire, étudiant et des grandes écoles, Argot des marins et de la marine

Chronologie

1937 1953 1965 1973 1977 1978 1988 1990 1994 1997 1999 2001 2002 2004 2007 2008

16911.jpg: 350x461, 54k (06 juillet 2011 à 18h43)

Citations

  • 2008 au premier rang où Alphonse s'est assis. Le premier rang ! Depuis dix générations d'Argenteuillais on n'a pas vu aussi fayot ! Sans se démonter Alphonse sort un cahier Clairefontaine top la classe, une trousse avec stylo bleu, rouge, vert, noire, un compas, une règle, une équerre, une gomme et crayon à papier taillé comme une hallebarde. La honte. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1965 Les officemars, c'est comme partout, t'avais du bon et du mauvais. T'avais le fayot qui se croyait, et t'avais le mec qui était aussi emmerdé que toi d'être là faire le con. Pour le troufion, question de chance. source : 1965. La débâcle
  • 1937 Tiens, quand j'vois les fayots, les mains m'démangent de leur tordre le cou. source : 1937. Sous le col bleu
  • 1937 chez certains par l'allure dédaigneuse et le commandement brutal, le marin réserve à ceux-là cette appellation de « fayot » dans laquelle il met tout son mépris et dont il fait d'ailleurs un abus très exagéré. Après des années de servitude, enivrés de leur petit bâton de commandement, ces « fayots » s'appliquent à singer les manières hautaines que des « gambis » [note : Jeunes enseignes de vaisseau.] frais émoulus de Navale affectent généralement devant le matelot. Mais ces « gambis » intelligents s'amenuisent au contact des matelots, tandis que les « fayots » accusent leur dédain, un dédain dont ils sont parfois victimes. source : 1937. Sous le col bleu
  • 1937 La sonnerie du poste de combat retentit, triste, prenante, parmi tous les bruits de cette nuit d'hiver sur l'Océan… Encor' un fayot d'tombé / Dans la mer… / Dans la m...de ! Involontairement, Jean songe aux jeunes marins de 1914 qui, quelques minutes avant d'être ensevelis dans les flots, entendaient sonner cet appel rigolo appris en de pacifiques exercices… source : 1937. Sous le col bleu
  • 2001 personne ne veut être le premier à entrer dans la salle parce que « ça fait fayot » source : 2001. Sale prof !
  • 1994 Je me suis retrouvé avec lui et nous avons pris la tête de la manif d'autor après avoir fait taire leur gueule à deux ou trois fayots qui voulaient y aller, eux, en Algérie source : 1994. La guerre des gusses
  • 2004 La fouille était un beau merdier surtout avec les pionniers, fayots en diable, qui se précipitaient comme de jeunes chiens, culasses à l'arrière comme des grands. Ça se voyait qu'ils n'avaient jamais eu la figure roussie par les coups de feu. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
  • 1978 Kamel le fayot, qui passait son temps à me houspiller, à jouer les chefs, à pousser la cadence. source : 1978. L'établi
  • 2007 je la devance, tel un fayot interrogé par la prof : –Dupré ! Madame la substitut… Dupré ! source : 2007. La gigue des cailleras
  • 1977 L'autre, Brode, s'il était pas si mal entouré, on croirait jamais que c'est un truand. Surtout qu'il passe pour un fayot. Sera peut-être sous-off un jour ? On dit que pour être sous-off ici, il faut être capable de tuer père et mère. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.