patraque

patraque (tableau rapide)
patraque Malade, mal portant, pas en forme, fatigué, dont la santé est délabrée
synonyme fatigué, fatigue, malade
date 1798
fréquence 15

patraque

adj.

Définition

Malade, mal portant, pas en forme, fatigué, dont la santé est délabrée ALL : kränkliche Person / ANG : ill, invalid

registre moderne : 5

Synonyme : fatigué, fatigue, malade

Citations
1840 elle se permet des passades avec quiconque veut payer. Elle a vécu quelque temps avec un officier de marine, qui s'en est lassé, parce qu'elle est devenue patraque, et que ce n'est plus qu'une vieille corvette hors de service, qui ne peut être raboubée. source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour
1933 Et par-dessus le marché, patraque, ayant fait dans sa vie des tas de maladies. Moi qui ai horreur des gens malades ! source : 1933. Journal particulier
1955 J'étais tout de même assez patraque. Ce qui rime avec matraque. Ma parole ! ceux qui manient cet ustensible [sic] vous rendraient poète ! source : 1955. Fièvre au Marais
1956 Alors, si vous voulez jouer à l'infirmière, ne vous gênez pas. Rappliquez. […] Je suis vraiment patraque, vous savez ? source : 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
1963 Il faut vous dire que la maladie de mon mari a duré deux bons mois […] ; de plus, mon pauvre Jean était déjà patraque depuis pas mal de temps source : 1963. Les perles de Vénus
1857 Marie-Antoinette me dit : « Restons au château ; aujourd'hui, je me sens toute patraque. » (Mme de Campan.) source : 1857. Dictionnaire de la langue bleue ou glossaire franco-parisien, à l'usage des touristes peu familiarisés avec les beautés de l'idiome capitalesque, dans Paris à vol de canard - Impressions de voyage dans les 13 arrondissements de la capitale

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Extension du sens propre (gb) / Provençal patraco «monnaie usée, dépréciée», ital. patraca, déformation de l'esp. pataca → Patard (GR) / Prob. empr., par l'intermédiaire des marins marseillais, à l'ital. du Nord *patracca «monnaie de peu de valeur», issu de patacca (v. patard) avec épenthèse du r, fréq. devant t dans cette région de l'Italie (TLFi) /

  • 1743 pour le sens propre ; sens moderne pas daté (GR, PR) / 2. a) 1755 terme d'injure (LÉCLUSE, Déjeuné de la Rapée, p.7 ds IGLF : «patraque démantibulée» dit l'auteur à une marchande de poisson) ; b) 1771 (Trév.: on dit populairement d'une vieille femme, que c'est une vieille patraque). B. Adj. 1798 «faible, en mauvaise forme» (Ac. : il devient patraque) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).