languefrancaise.net

définition : cossard (depuis 1898)

cossard
Qui a la cosse : paresseux, fainéant, improductif ; insulte

cossard & cossarde (fém.) (1898) #nom, adjectif

Qui a la cosse : paresseux, fainéant, improductif ; insulte

↓ fréquence : 023 | registre ancien : 7 | registre moderne : 7

Citations
  • 1965 Je suis un Polak de Béthune. Rien de bizarre, mon père a été importé en 1920, quand les Français se sont trouvés trop cossards pour descendre au fond des mines et qu'il a fallu embaucher en Pologne des métèques de bonne volonté. Mon père, c'était le pauvre mec, mais moi, pas fou, en sortant de l'école je me suis mis aide-comptable. J'ai mon brevet, et vous ne pourriez pas en dire autant, vous, les Gaulois !… source : 1965. La débâcle
  • 1960 Un peu cossarde au démarrage, mais correcte au tapin dès qu'elle s'y met cette pucelle ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1927 On s'habitue vite à être cossard dans le métier de millionnaire source : 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
  • 1943 Ces gens que vous avez vus ne sont pas intéressants. À cette heure, tout le monde doit être en piste. Mais il y a toujours, partout, des cossards, des gards qui se planquent et qui, par ce froid, viennent au bar pour se chauffer source : 1943. Batailles dans le ciel
  • 1918 Fait un temps d'flemme ; je m'sens cossard. source : 1918. Au seuil des guitounes

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1898 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1898 1915 1915 1916 1916 1917 1917 1918 1918 1918 1918 1918 1920 1921 1926 1927 1930 1935 1943 1951 1960 1965 1981 xxxx

Compléments