calotin

calotin (tableau rapide)
calotin Prêtre, abbé, ecclésiastique ; dévot, religieux ; clérical ; homme d'une dévotion outrée, bigot
date 1780
fréquence 25
synonyme prêtre, curé, moine, aumônier, séminariste

calotin

& calottin

n.

Prêtre, abbé, ecclésiastique ; dévot, religieux ; clérical ; homme d'une dévotion outrée, bigot

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Usage : religion

1914 À la porte l'curé !… J'suis pas encore une charogne, pour attirer les corbeaux ! –Dieu, mon enfant, vous accueillera dans sa miséricorde infinie… –J'y crois pas !… J'veux rien entend'… Enl'vez l'calotin !… source : 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias
1791 ne savez-vous pas que not' curé et tous ses bougres de calotins ont refusé de prêter c'serment source : 1791. De par la mère Duchesne. Anathèmes très-énergiques contre les jureurs
1791 Bas ! confesser. Ce n'est qu'une invention des calotins, qui veulent tout savoir ; et je sais de bonne part que l'assemblée nationale doit abolir tout cela. Oh ! qu'on ne nous en conte plus plus comme autrefois. source : 1791. De par la mère Duchesne. Anathèmes très-énergiques contre les jureurs
1790 Que l'on écoute, / Sans aucun doute, / Un calotin / Auprès de sa putain source : 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux
1846 il appliquait fréquemment aux ministres du Seigneur le nom de « bigots », qu'il avait appris d'un brigadier de dragons en garnison à Béthune, et qui plus tard fut remplacé par l'épithète révolutionnaire de « calotins » source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1904 Mais Mirambeau avait politiquement regardé la clef pendante de la voûte. C'est qu'il ne voulait pas être traité de calotin aux prochaines élections source : 1904. La jungle de Paris
1947 Au fond, on se foutait du Maréchal autant que de de Gaule, des Boches autant que des Yankees ou des Angliches, des Youpins autant que des calotins source : 1947. Fleur-de-Poisse
1911 Il avait babillé du latin'muche au séminaire pour être calotin… source : 1911. Le journal à Nénesse

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

De calotte (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).