fêtard

fêtard (tableau rapide)
fêtard Qui aime faire la fête, s'amuser, sortir, danser ; noceur, noctambule, jouisseur, débauché
synonyme fêtard, débauché, noceur
date 1859
fréquence 034

fêtard

n., adj.

Définition

Qui aime faire la fête, s'amuser, sortir, danser ; noceur, noctambule, jouisseur, débauché ANG : a dissipated man

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Synonyme : fêtard, débauché, noceur Morphologie : -ard

Citations
1895 Pareillement au salon Dénoyez, le bal Favié était, au mercredi des Cendres, le quartier général des déguisés, des fêtards : ils s'y réunissaient pour former le cortège de la Courtille. source : 1895. En plein faubourg
1927 Son salon fut aussitôt fréquenté par les fêtards parisiens et les riches étrangers. source : 1927. Maisons de société - Choses vues
1955 La soirée, toutefois, avait failli tourner mal, quand nos quatre fêtards avaient poussé le fauve dans un cabaret de la rue Fontaine source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1971 les rues de Paris, animées seulement par quelques fêtards que la fatigue ramenait à leurs domiciles source : 1971. Les chemins de la perversion
1997 si Jakob aime faire la fête, il n'est pas alcoolique, pas plus qu'Angela d'ailleurs ! Les fêtards ayant comme à chaque fois fait leur provision avant de quitter le dernier café, le problème est réglé ! source : 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Fêtard, arde, subst. Personne menant une vie de débauche. Synon. noceur. Un jeune gommeux, fils poitrinaire et fêtard d'un grand industriel (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 677).− [fεta:ʀ], [fe-], fém. [-aʀd]. − 1re attest. 1884 « celui qui mène une vie de plaisirs » (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Yvette, p. 528) ; de fête*; suff. -ard*. Il est douteux que l'a. fr. fetart « nonchalant, négligent » (ca 1223, G. de Coincy, Miracles Vierge, éd. F. Koenig, I Mir 27, t. II, p. 258, 100) − 1700, Pomey, faitard d'apr. FEW t. 3, p. 482b, soit à identifier avec fêtard. Son rattachement à feste, fête* (FEW t. 3, p. 484b, note 8) fait difficulté, le mot (cf. les dér. fetardie, fetardise) ne présentant jusqu'au xix es. que des formes sans s ni accent circonflexe fetart, fetard, faitard et seulement le sens de « nonchalant ». Un rattachement à faire* et à tard* (cf. FEW t. 3, p. 349b : prov. fai-tard) fait difficulté du point de vue morphol. (le mot est exclusivement adj.) et chronologique. − Fréq. abs. littér. : 18. (tlfi:fêtard) /

De fête (GR) /

  • 1859 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).