croûte

date : 1730 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 23

croûte

n.f.

Mauvais tableau, mauvaise peinture ANG : (crust) a poor painting

Synonyme : peinture, tableau

Usage : artiste, peintre

1849 –Qui est-ce qui achète des tableaux maintenant ? –Il est certain que si vous n'en faites pas… –J'en ai de faits… j'en ai un… une sainte Cécile… j'en étais content… mais l'autre jour, en passant devant l'atelier, je suis entré… et je me suis aperçu que ma sainte Cécile louchait. –Eh bien ! qu'est-ce que ça fait ?… en y retouchant. –Ce ne sera jamais qu'une croûte. –Qui est-ce qui vous demande des chefs-d'oeuvre ? 1849. Madame veuve Larifla
1909 Les amateurs éclairés sont rares ; et les nigauds qui font vanité d'art et métier de ramasser les croûtes, sont communs, jusqu'à la banalité 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales)
1965 Renoir, Picasso, Manet, Suzanne Valadon et bien d'autres encore, descendaient chaque fin de semaine de la Butte Montmartre et venaient chercher -à bon compte- des «croûtes» qu'ils s'empressaient de gratter pour en faire des chefs-d'oeuvre. 1965. Guides puces
1870 Que le tableau soit un croûte ou non, si le travailleur a compris, soyez convaincu qu'il est ému 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1849 –Combien cette croûte ? –Monsieur, répond le marchand, si vous appelez cela une croûte, vous n'en donnerez jamais le prix que j'en veux. –Enfin voyons, croûte ou tableau, combien ? 1849. Les pègres et leurs nouveaux trucs, dans Le nouveau dictionnaire complet du Jargon de l'argot ou le langage des voleurs dévoilé (etc.)

<5 citation(s)>

2. [P. réf. à une couche superficielle grossièrement appliquée] B.-A. Tableau de peinture de mauvaise facture. Je passe sous silence deux petites salles où s'étagent les croûtes des Cals, Rouart, Vidal et autres peinturlureurs des plus officiels (Huysmans, Art mod., 1883, p. 277). 3. 1757 « mauvaise peinture » (A.-J. Pernety, Dict. portatif de peint., sculpt. et grav., s.v. barbouillage); (tlfi:croûte) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).