Définition de : manche

manche & □ comme un manche ; □ con comme un manche n.m., locution

Définition

Idée de maladresse ou de bêtise : maladroit, maladroitement, mal, de façon malhabile ; □ comme un incapable ; □ idiot, imbécile, stupide, terme de mépris

fréquence : 021
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : imbécile, idiot, bête, maladroit, malhabile, incompétent, nul, incapable morphologie : comparaison

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1901.

1901 1918 1920 1949 1949 1949 1950 1951 1953 1954 1955 1957 1957 1960 1972 1976 1983 1985 1996 2007 2015

Citations

  • 1955 Mais je tiens pas à me faire fabriquer comme un manche. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1955 Vous vous êtes démerdés comme des manches. Des bons à rien. Quand on a du mou de veau à la place de la cervelle, on va bosser au charbon. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 2015 Fabrice, un ancien partenaire de comptoir, con comme un manche et prétentieux. source : 2015. Phi Prob
  • 1949 Tu te rappelles plus alors manche ? source : 1949. Casse-pipe
  • 1960 Il tire d'ailleurs comme un manche aujourd'hui ce mec ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1953 –Elle est gironde, sympa. Tu la connais bien, toi ? –Tu parles ! […] –Paraît qu'personne peut lui faire du palace, elle ne veut rien entendre. –Forcément, ils s'y prennent comme des manches. source : 1953. Misère du matin
  • 1954 Plus vite tu planqueras ce feu et mieux ça vaudra. Tu tiens ça comme un manche. Tu te blesserais toi-même, que ça ne m'étonnerait pas source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
  • 1950 Faut toujours faire croire au voisin de palier, au petit copain d'en face, qu'on l'a bouffé le pain d'épice… qu'on a mis dans le mille, qu'on est pas plus manche qu'un autre source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1957 Je ne suis pas un krouia, moi. Et même si je l'étais… Ces manches-là, ils parlent de liberté, et ils sont esclaves des préjugés les plus cons source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 1957 Thouet, le gérant, n'est pas un manche. Rien à craindre ce côté. À moins bien entendu qu'il ne soit trop mariole source : 1957. Carnaval à cinq
  • 1972 Vous, les pauvres, vous êtes trop cons, observa Hartog. Vous vous y prenez comme des manches. source : 1972. Folle à tuer - Ô dingos, ô châteaux !
  • 1918 Héla ! Compain ! Ben quoi, Compain ! Il est sourd, c' manche-là ! source : 1918. Au seuil des guitounes
  • 1976 une panique la gagna. C'est qu'il conduisait comme un manche, Mendoza. Chaque fois qu'il lui était arrivé de prendre le volant d'une bagnole, il avait eu un accident. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Croisement de manche = sexe masculin et des dér. du lat. mancus (manchot, manchet, régional), souvent employés au fig. « maladroit, bon à rien » (GR) / ... à couilles sous-entendu (BAU1920) / Penser aussi à une apocope de manchot, sur le mode poteau>pote (gb) /

  • XXe ; 1920 dans Wartburg (GR) / 1901 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.