Définition de : manche

manche (tableau rapide)
manche Idée de maladresse ou de bêtise : maladroit, maladroitement, mal, de façon malhabile ; □ comme un incapable ; □ idiot, imbécile, stupide, terme de mépris
synonyme imbécile, idiot, bête, maladroit, malhabile, incompétent, nul, incapable
date 1901
fréquence 021

manche

& □ comme un manche ; □ con comme un manche

n.m., locution

Définition

Idée de maladresse ou de bêtise : maladroit, maladroitement, mal, de façon malhabile ; □ comme un incapable ; □ idiot, imbécile, stupide, terme de mépris

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : imbécile, idiot, bête, maladroit, malhabile, incompétent, nul, incapable Morphologie : comparaison

Citations
1955 Mais je tiens pas à me faire fabriquer comme un manche. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1955 Vous vous êtes démerdés comme des manches. Des bons à rien. Quand on a du mou de veau à la place de la cervelle, on va bosser au charbon. source : 1955. Mollo sur la joncaille
2015 Fabrice, un ancien partenaire de comptoir, con comme un manche et prétentieux. source : 2015. Phi Prob
1949 Tu te rappelles plus alors manche ? source : 1949. Casse-pipe
1960 Il tire d'ailleurs comme un manche aujourd'hui ce mec ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
1953 –Elle est gironde, sympa. Tu la connais bien, toi ? –Tu parles ! […] –Paraît qu'personne peut lui faire du palace, elle ne veut rien entendre. –Forcément, ils s'y prennent comme des manches. source : 1953. Misère du matin
1954 Plus vite tu planqueras ce feu et mieux ça vaudra. Tu tiens ça comme un manche. Tu te blesserais toi-même, que ça ne m'étonnerait pas source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
1950 Faut toujours faire croire au voisin de palier, au petit copain d'en face, qu'on l'a bouffé le pain d'épice… qu'on a mis dans le mille, qu'on est pas plus manche qu'un autre source : 1950. Ainsi soit-il
1957 Je ne suis pas un krouia, moi. Et même si je l'étais… Ces manches-là, ils parlent de liberté, et ils sont esclaves des préjugés les plus cons source : 1957. Les eaux troubles de Javel
1957 Thouet, le gérant, n'est pas un manche. Rien à craindre ce côté. À moins bien entendu qu'il ne soit trop mariole source : 1957. Carnaval à cinq
1972 Vous, les pauvres, vous êtes trop cons, observa Hartog. Vous vous y prenez comme des manches. source : 1972. Folle à tuer - Ô dingos, ô châteaux !
1918 Héla ! Compain ! Ben quoi, Compain ! Il est sourd, c' manche-là ! source : 1918. Au seuil des guitounes
1976 une panique la gagna. C'est qu'il conduisait comme un manche, Mendoza. Chaque fois qu'il lui était arrivé de prendre le volant d'une bagnole, il avait eu un accident. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Croisement de manche = sexe masculin et des dér. du lat. mancus (manchot, manchet, régional), souvent employés au fig. « maladroit, bon à rien » (GR) / ... à couilles sous-entendu (BAU1920) / Penser aussi à une apocope de manchot, sur le mode poteau>pote (gb) /

  • XXe ; 1920 dans Wartburg (GR) / 1901 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).