Définition de : plume

plume (tableau rapide)
plume Lit ; □ se coucher ; □ sortir du lit
synonyme lit
fréquence 024

plume

& plum ; plum' ; □ aller au plume ; □ se tirer du plume

n.m.

Définition

Lit ; □ se coucher ; □ sortir du lit

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : lit Morphologie : apocope Famille : plume (lit)

Citations
1957 Je me tire du plume et j'enfile une robe de chambre. source : 1957?. Dix ans de frigo / edit
1960 Je suis bientôt dans le plume et à nous les folles étreintes. source : 1960. Chass'bi / edit
1929 Tu sais, disait-il, t'as d'la veine. J'ai parlé de toi au père Biche, l'patron du Poiss' d'or, c'est convenu : tu partageras ma « tôle ». Y a d'la place. On se gênera pas. Le plum' est large. source : 1929. Au Poiss' d'or / edit
1985 C'est à peine l'aurore et je tombe du plume source : 1985. La pêche à la ligne / edit
1937 Les youtres c'est comme les punaises… Quand t'en prends une seule dans un plume, c'est qu'elles sont dix mille à l'étage source : 1937. Bagatelles pour un massacre / edit
1950 J'avançai d'un pas vers le haut du plume, tout de suite j'ai compris. Ce con-là venait de mourir source : 1950. Ainsi soit-il / edit
1918 Bien logés, vous deux ? –Une chic petite turne. –Un plume épatant. source : 1918. Au seuil des guitounes / edit
1914-1919 L'après-midi, Popol sort. Moi, j'en écrase sur le plum. source : 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées / edit
1975 Charlotte dort encore. –Il faut la sortir de son plume. source : 1975. Les canards de Ca Mao / edit
1953 Il a peut-être peur qu'on passe notre temps à se papouiller sur le plume ? source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? / edit

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Pop. Lit. Synon. pop. et arg. pageot, pieu, plumard (v. ce mot B), pucier. Bien logés, vous deux? −Une chic petite turne. −Un plume épatant (Genevoix, Seuil guitounes, 1918, p. 160).Pour penser à la femme, il faut qu'ils [les Anglais] soient saouls. Les Français, au moins, c'est à la redresse sur le trottoir, mais au plume si c'est doux (Morand, Bouddha,1927, p.62).Il se redressait d'un bond sur le lit... (...). C'était la croix et la bannière pour qu'il se renfonce dans son plume (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 567). (TLFi) /

  • p... pour lit (FrançoisPléiade)
  • Cité dans (GR), non daté / 1866 (ESN-Fresnes) / 1879 plum (d'apr. Esn.). Abrév. de plumard*. Cf. le dér. se plumer « se coucher » (1883, d'apr. Esn.) concurrencé par se plumarder (1881, d'apr. Esn.), dér. de plumard* « lit ». (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177938 Tu sais, disait-il, t'as d'la veine. J'ai parlé de toi au père Biche, l'patron du Poiss' d'or, c'est convenu : tu partageras ma « tôle ». Y a d'la place. On se gênera pas
  • 177937 Pour vingt « ronds » il acheta des « bleues » qu'il se mit à griller avec volupté.
  • 177936 Dans un accès de fièvre, Chouchou perdit un peu la tête, confessait tout haut sa faute.
  • 177935 Chouchou, presque ivre, finit par la prendre. Les yeux clos, le gosse la chevaucha comme il put.
  • 177934 Les yeux pleins de songes, les cheveux en bataille et la bouche pâteuse, il sentit le corps tiède de Louise qui dormait contre lui.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :