bancal

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1819 registre ancien : 5 registre moderne : 0 fréquence : 19

bancal n.m.

Sabre, sabre recourbé, sabre de cavalerie

Synonyme : sabre Usage : militaire, guerre

1826 nous reprendrons le fil de la précédente conversation, avec le fil du briquet ou du bancal, suivant l'ordonnance de l'uniforme. 1826. Les jolis soldats 1886 Peut-être même n'a-t-il jamais songé à aiguiser son bancal 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1846 Je vais trouver mon petit voleur et je lui dis en prenant ma grosse voix et en faisant ferrailler mon bancal sur le carreau de la boutique 1846. Les chauffeurs du Nord 1834 c'était pour vous défendre et non pour vous causer le moindre mal que je venais ainsi, armé de mon vieux bancal, qui a taillé jadis plus d'une croupière à l'ennemi, je vous jure ! 1834. Les deux mansardes parisiennes, dans Paris ou le livre des cent-et-un 1915 –Au fait, je n'ai pas besoin de mon sabre. / Il déboucle son ceinturon et envoie son bancal au milieu de la pièce 1915. Les poilus de la 9e 1888 frolèrent alternativement, de leurs coudes et de leurs bancals, des devantures baissées de confiseries modernes et des bicoques sapées par l'âge 1888. Le train de 8 h. 47 1888 Parfois, le fourreau ballotté de son bancal mis en rapport avec sa chair le secouait du tressautement de l'homme qui trouve un serpent dans son lit 1888. Le train de 8 h. 47 1861 Mais l'arme véritable de la cavalerie est le sabre, – latte ou bancal suivant les corps, – un joli joujou qui ne plaisante pas quand on sait s'en servir. 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval 1861 Le maniement n'en est pas des plus faciles […]. C'est lourd, un bancal, et le bras, à moins d'une grande habitude, se fatigue vite à faire des moulinets. 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval <9 citation(s)>

II.− Subst. masc. Sabre de cavalerie recourbé : 6. Ils [les deux soldats] arpentèrent successivement, (...) les chaussées de l'une et de l'autre [la Ville Haute et la Ville Basse], les faubourgs bêtement bourgeois de la seconde et les carrefours pittoresques de la première, frôlèrent alternativement, de leurs coudes et de leurs bancals, des devantures baissées de confiseries modernes et des bicoques sapées par l'âge, (...). Courteline, Le Train de 8 h 47,1888, 2me partie, 5, p. 153. 7. ... lorsque le hussard prit congé et qu'il sentit trembler la main d'Hélène dans la sienne, il murmura son prénom, puis s'échappa aussitôt en trébuchant dans son bancal. Aymé, La Jument verte,1933, p. 129. 3. p. anal. 1819 arg. milit. « sabre à lame courbe » (Le Farceur du Régiment, 21 dans R. Dagneaud, Les Eléments pop. dans le lex. de La Comédie Humaine d'H. de Balzac, Quimper, 1954, p. 101). (tlfi:bancal) /

Arqué comme les jambes d'un bancal (DEL) / Par allusion à la forme du sabre (MERL1886-1888) / ancien terme de caserne ; adj. substantivé, métaphore (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 862