servir

registre moderne : 4 fréquence : 29

servir

& reservir ; servir un discours ; servir une histoire ; servir un boniment ; servir un sermon

v.tr.

Raconter (une histoire, un boniment), dire (formule toute faite, etc.), redire (une histoire dont on doute, une banalité)

1952 Je te préviens, fistule, si tu la sers rien qu'une fois, tu ne la serviras pas deux, et toute la turne à la morgue n'arrivera pas à te reconnaître tellement tu seras aplati 1952. Une fille du tonnerre 1937 L'on nous sert encore un coup, les « privilèges de la naissance »... les « préjugés nobiliaires », les « jalousies criminelles », les « amours » contrariées 1937. Bagatelles pour un massacre 1968 C'était également la version que je m'étais cru obligé de servir à Marie-Marguerite 1968. Le terminus des prétentieux 1949 ces messieurs de la Compagnie ont toujours des anecdotes curieuses ou pimentées à vous servir 1949. Préface, dans Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche 1925 Si j'allais leur faire un petit sermon ? J'aurais pas mal de boniments à leur servir... 1925. Mon curé chez les pauvres 1915 Y a qu'un gradé pour vous servir d'ces boniments à la graisse d'oie ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1990 Là, il me sert la même histoire. 1990. Pickpockets ! Vingt ans de flagrant délit : un flic parle 1973 Je me rendis à la mairie, téléphoner. En premier lieu, au sous-préfet. J'eus à l'écoute un de ses scribouillards et je lui servis une relation expurgée de l'événement, presque... fidèle ! 1973. Le Savoyard et la Vaudoise 1973 Je lui servis une relation édulcorée des événements dont j'avais été le témoin involontaire. 1973. Le Savoyard et la Vaudoise <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 452