¶ burnes

burnes & burne (sing.) n.f.

Définition

Couilles, testicules

fréquence : 024
registre moderne : 7

synonyme : couilles, testicules usage : Argot érotique et de la sexualité, Argot du corps

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1888.

1896 1899 1900 1901 1901 1920 1937 1949 1950 1950 1951 1955 1965 1970 1977 1979 1981 1983 1993 1995 1996 1999 2003 2007

Citations (aide)

  • 1965 je lui ai balancé la tringle dans la gueule pour l'étouffer et j'ai crouni d'un coup de tatane dans les burnes. source : 1965. Le Tigre aime la chair fraîche
  • 2003 Il enjamba la fenêtre, se raclant les burnes au passage, et posa les deux pieds à l'extérieur source : 2003. La pharmacienne
  • 1950 D'une main elle avait pris mon sexe et de l'autre me chatouillait les burnes source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1977 Aïe, mes reins ! Partout j'ai mal. Pas le moindre recoin où la 5e compagnie soit pas passée. Sauf les burnes. Alléluia ! source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1950 Allons-y, murmura Alain, mon foutre fermente dans mes burnes. source : 1950?. La Nonne

<5 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Mot rouchi, « noeud, excroissance d'un arbre », par anal. de forme (GR) /

  • 1888 d'après ESN (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.