bouffer des briques

bouffer des briques (tableau rapide)
bouffer des briques Jeûner, ne pas manger, manger peu, ne rien avoir à manger ; ≠ bien manger
synonyme être privé, ne pas avoir, jeûner
date 1878
fréquence 22

bouffer des briques

& manger des briques ; becqueter des briques ; se caler des briques ; se coller des briques ; s'enfiler des briques ; s'envoyer des briques ; se les caler avec des briques ; ne plus avoir que des briques à bouffer ; □ bouffer des briques à la sauce cailloux ; bouffer des briques à la sauce aux cailloux ; ≠ ne pas se les caler avec des briques

locution

Définition

Jeûner, ne pas manger, manger peu, ne rien avoir à manger ; ≠ bien manger ALL : nichts zu essen haben

registre ancien : 8 registre moderne : 7

Synonyme : être privé, ne pas avoir, jeûner Famille : bouf- (manger, nourriture)

Citations
1935 Ce qui m'embête, c'est de te voir bouffer des briques, en attendant qu'on te prenne au Métro. D'ici que tu y sois, t'as le temps de rendre le dernier soupir. source : 1935. Viande à brûler
1935 Enfin bref, je suis de ceux qui ont profité de l'après-guerre, et maintenant je ne me plains pas. J'arrive à l'âge où il vaut mieux bouffer des briques et boire de l'eau javelisée que de s'envoyer deux ou trois gueuletons tous les jours. Ceux que je plains, c'est les pauvres jeunots qui commencent leur vie en bouffant des briques et claboteront d'une indigestion de terre cuite. source : 1935. Viande à brûler
1955 Il vivait dans la compagnie des vieilles pierres et bouffait des briques pour rester dans la note source : 1955. Fièvre au Marais
1950 Bouffer des briques, ça va un temps, puis ça tarde pas à vous peser sur l'estomac source : 1950. Ainsi soit-il
1925 Mon vieux, répondit le prêtre, ton pain me paraît très appétissant et tu n'as pas l'air de te les caler avec des briques source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1921 Et Bernardet, qu'est-ce qu'i fout dans sa cuistance, c'jeune marié par procuration ? Des bafouilles pour sa bourgeoise, et des briques pour les copains… source : 1921. La boue
1908 on n'peut tout d'même pas s'les caler avec des briques comme ça, jusqu'à la Saint-Ripolin source : 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1928 Tu parles que Milord [en difficulté] est en train d'étaler sa bidoche ! […] Qu'est-ce qu'i' prend l'frère… C'est tous comme ça qu'ils vont être !… Et la brocante aussi, on la leur coupera sous les pattes… I'n'auront plus que des briques à bouffer… source : 1928. La racaille
1953 Elle n'accepterait jamais d'avoir bouffé des briques, d'avoir fait la putain par tous les temps, s'envoyant des mecs dégueulasses […] pour se voir sciée à la première occasion source : 1953. De la boue et des roses
1903 Au moins, que tu seras à « tes croûtes », tu pourras bouffer et boire à ton aise, au lieu que chez tes parents tu ne t'envoyais que des briques. source : 1903. Les enracinées

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

4. Loc. pop. Manger des briques; bouffer, croûter, se caler, s'envoyer des briques (arg.). Se passer de manger, n'avoir rien à manger. Synon. pop. se serrer la ceinture : 7. Pourquoi qu'y en a qui sont-i les uns plus que les autres? Pourquoi qu'y en a qui ont tout ce qu'i veulent, tant qu'i veulent boire et manger, et les autres rien? C'est-i que je peux manger des briques, dis? Claudel, Tête d'Or, 2e version, 1901, p. 262. Rem. On trouve dans la docum. manger, maquer des briques (à la) sauce (aux) cailloux (cf. M. Stéphane, Ceux du trimard, 1928, p. 134 et G. Esnault, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956). (tlfi:brique) /

81e t., 14-17 ; général ; briques n'est pas aussi limpide que cailloux : à travers les patois briques signifie fragments, miettes ; on peut croire aussi que briques est un remplaçant syn. de pavé dans manger du pavé (chercher en vain de l'ouvrage, Rigaud) ; enfin, Pric s'emploie actuellement comme syn. de rien (je n'entrave que pric) et en gascon Brigo est Rien du tout : on se demande donc si ce brigo, ou ce pric, ou tout au moins ces briques (fragments) ne sont pas l'origine de la série syssémantique (Esnault1919)

  • Du sens étymologique « petit morceau, miette », conservé dans des dialectes (GR) /
  • 1878 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).