Définition de : s'envoyer en l'air

s'envoyer en l'air & s'envoyer qqun en l'air ; > envoyer en l'air locution

Définition

■ Jouir sexuellement, prendre du plaisir (sexuel, la plupart du temps ; par ext. autrement) ; ■ baiser avec qqun, coïter (sans idée de plaisir particulier) ; > baiser et faire jouir qqun

fréquence : 031
registre moderne : 6

synonyme : baiser, coïter, baise, coït, jouir, prendre du plaisir usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

1948 1949 1952 1953 1957 1957 1960 1960 1965 1970 1974 1975 1976 1976 1976 1976 1978 1979 1979 1981 1981 1982 1985 1986 1990 1990 1993 1997 2001 2003 2013

Citations

  • 1970 Et tu jouiras salope ? –Oh ! que je jouirai… –Alors, vas-y !… tiens… envoie-toi en l'air… –Aah ! Tony !… Tony !… –Tu jouis ? –Je jouis, Tony…, aah !… je jouis !… source : 1970?. Paris passionnément
  • 1976 il a couché avec des femmes avec moi, dont j'avais reçu les confidences. C'était moi qui les amenais. […] Je les amenais et il les envoyait en l'air. Et ça, c'était pas intellectuel. Après elles disaient : « Vraiment, c'est formidable, je n'ai jamais baisé comme ça et je n'ai jamais éprouvé ça. » source : 1976. Dire nos sexualités
  • 1976 Je commence à lui embrasser les seins, et visiblement elle aime ça ! Alors, je commence le petit tramway de Shanghai puis elle descend et s'applique à son travail avec, je dois le dire, beaucoup de coeur à l'ouvrage. Je lui donne quinze sur vingt. Puis, je pratique la descente à la cave et la technique de l'araignée. Du travail soigné ! Pour la première fois, elle s'envoie en l'air. Elle jouit. Et pas qu'un peu ! source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1957 Plus d'une plombe qu'ils luttaient. Lui, ça ne le dérangeait pas. Au plumard, il restait maître de lui, ne s'envoyant en l'air que quand il le voulait source : 1957. Du riffifi chez les femmes
  • 1975 sa vieille vingt fois par jours pour dix sacs s'envoyait en l'air source : 1975. La java sans joie
  • 2003 Tu vas voir, on va s'envoyer en l'air en même temps. Toi dans le drap, moi dans ton cul source : 2003. La pharmacienne
  • 1948 J'étais toute rouge et émue en leur disant ça. Elles ont bien compris que ça me faisait quelque chose de les voir toutes les deux s'envoyer en l'air en poussant des soupirs. source : 1948. Vie d'une prostituée
  • 1948 elle était blonde, elle avait un très beau corps et j'avais tout de suite envie de la sucer moi-même. Faut croire que je m'y suis pas mal prise, car elle s'est bien envoyée en l'air source : 1948. Vie d'une prostituée
  • 1948 moi je voulais me mettre aussi à poil, mais l'officier m'a dit : « Regarde seulement… » J'étais en pétard car je voulais me l'envoyer en l'air, le type, il me plaisait beaucoup source : 1948. Vie d'une prostituée
  • 1948 La bonne femme se marrait, finalement, c'est moi qui l'ai sucée, mais elle n'a pas joui ; il a fallu que son homme l'encule devant moi pour qu'elle s'envoie en l'air. source : 1948. Vie d'une prostituée
  • 1990 Vendredi soir, on va en boîte, on fait la nouba ou on s'envoie en l'air. source : 1990. L'étage des morts
  • 1990 je téléphonai à Jules, il ne pouvait pas me parler longtemps, il s'envoyait en l'air avec deux garçons qu'il venait de ramasser dans une boîte, des types complètement drogués qui lui faisaient un peu peur. source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
  • 1949 Elle recommença tout de suite à s'envoyer en l'air source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
  • 1949 Elle se retenait, je la sentais, elle ne voulait pas être à l'amende en s'envoyant en l'air avec un client source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
  • 1978 finalement quand ils sont loin de tout, de leur femme, de leurs copains… ils peuvent s'envoyer en l'air sans risques. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1978 on part juste pour baiser avec un routier, et il s'avère que le type est très sympathique, très chouette, et on s'envoie en l'air complètement. […] On s'envoie en l'air une demi-heure, c'est très chouette. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1974 On s'est encore envoyés en l'air trois fois. Puis j'ai demandé par téléphone un taxi source : 1974. Le roman d'un turfiste
  • 1976 parions que d'ici deux piges la marijuana sera en vente dans les pharmacies. […] ce sera tant mieux. Parce que les intoxiqués, plutôt que de prendre n'importe quelle connerie afin de s'envoyer en l'air, auront droit à du plus sain. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<18 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Cité dans (GR), non daté (citation JL Bory, Ma moitié d'orange) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.