languefrancaise.net

définition : voir venir

voir venir
Anticiper la stratégie, les désirs, le raisonnement de qqun, connaître les intentions cachées de qqun

voir venir & voir venir qqun ; □ voir venir de loin #locution

Anticiper la stratégie, les désirs, le raisonnement de qqun, connaître les intentions cachées de qqun

↓ fréquence : 019 | registre ancien : 3 | registre moderne : 3

Citations
  • 1973 Un « ah » sans enthousiasme qui pouvait aussi bien signifier : « Je te vois venir, mon bonhomme » source : 1973. La police et les indicateurs
  • 1952 Je le vois venir, aussi gros que la maison d'en face source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1949 Je vous vois venir : vous voulez m'attendrir pour que je me modère un peu source : 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
  • 1964 Le [type] me voit venir, mais il joue les naïfs source : 1964. Folle à lier
  • 1889 Là, là, je vous vois venir. Soyez tranquille. Je ne quitterai pas votre maison hospitalière sans avoir réglé envers vous la dette que j'ai contractée. Veuillez me faire votre compte. source : 1889. L'ami du commissaire
  • 2006 elle me demande d'aller prendre une douche en premier. Suspect. Je la vois venir de loin. Elle a déroulé mon pantalon tout à l'heure […] pour le plier en trois, de manière à ce que la poche soit bien accessible. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 1928 tu t'es dit que ça y porterait un sale coup […] en me faisant quitter d'avec lui et, surtout, pour retourner chez toi, comme si, de vous deux, ça serait pour ta gueule que j'aurais de la préférence… T'es trop gros pour qu'on te voie pas venir, mon vieux source : 1928. La racaille
  • 1875 Vous trouverez bien un moyen d'entortiller le mari. –Ah ! ah ! je vous vois venir. Mes compliments. Pas mal… la bourgeoise. source : 1875. À la Feuille de rose, Maison turque
  • 1849 Enfin, moi, je dois deux mille francs… je n'ai pas le sou, et il faut que je paie ma pension… GRATTEPAIN, à part. –Je te vois venir… tu veux pincer ma petite monnaie. source : 1849. Madame veuve Larifla
  • 1800 Mad. LATAILLE. Puisque je vous le permets… LE GARÇON. Je voudrions bien aussi pouvoir nous le permettre, mais… Mad. LATAILLE. Je te vois venir. LE GARÇON. Les bourgeois de la rue de l'Oursine oublient toujours le pour-boire des garçons. source : 1800. Cri-cri, ou le mitron de la rue de l'Oursine, folie grivoise en un acte et en vaudevilles
  • 1933 Olive avait connu d'abord une petite brune aux yeux immenses remplis d'ingénuité. Il avait pensé qu'il pourrait lui donner d'utiles leçons dont, par la suite, il tirerait facilement bénéfice. Mais cette jeunesse l'avait vu venir de loin et lui avoua qu'elle ne consentirait à vivre qu'avec un homme qui pourrait subvenir à tous ses besoins. source : 1933. Les bars des mauvais garçons

<11 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1800 1849 1875 1889 1892 1905 1918 1926 1928 1932 1933 1949 1952 1953 1955 1964 1973 1975 2006

Compléments