Définition de : rideau

  • rideau
    • Stop, arrêt, fini, pour dire que quelque chose est terminé, pour conclure une action ; fini, sans espoir ; non, rien, refus, idée de privation, ne pas bénéficier de qqchose, échouer
    • fréquence : 024
    • id : 19265

rideau & rideau ! ; rideau pour ; c'est rideau ! ; ce sera rideau ; faire rideau

Définition

Stop, arrêt, fini, pour dire que quelque chose est terminé, pour conclure une action ; fini, sans espoir ; non, rien, refus, idée de privation, ne pas bénéficier de qqchose, échouer

fréquence : 024
registre ancien : 7 registre moderne : 5

synonyme : non, refus

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1901.

1911 1950 1953 1953 1955 1955 1956 1957 1960 1963 1964 1968 1968 1975 1975 1976 1979 1981 1990 1995 1997 1999 2008 2009

Citations

  • 2008 On est patient chez les Asraoui, on explique qu'à la fin du ramadan, on n'égorge pas le mouton. Yvonne, elle écarquille les yeux, genre style ah oui, pas possible, tout en lorgnant les délices sur la table. Une vraie morfale, cette vieille peau, une fois qu'elle a fait son marché, c'est rideau et à l'année prochaine. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1963 C'est bien. Rideau. On cause plus de tout ça source : 1963. Satan est là
  • 1957 Si la grenade fait plus de bobo que je ne pense, ce sera rideau pour Watt et y restera avec son sapement dans le baba. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1953 –J'me sens capable de la besogner sans précédent dans l'histoire. –T'as aucune chance dit René. Les potes qu'ont essayé ont fait rideau. C'est des « intouchables ». Tu peux juste les regarder et t'contenter d'en rêver la nuit. source : 1953. Misère du matin
  • 1960 Rideau pour l'affranchissement qu'espérait la bonne portière ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1968 Nous avons donc essayé de dégoûter le fils : je lui ai fait la cuisine et j'ai donné son costume des dimanches au mari de la concierge. Eh bien ! Rideau ! source : 1968. Le terminus des prétentieux
  • 1950 j'ai compris que c'était fini, rideau… source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1955 Oh ! y en a marre de tes pourquoi, pour aujourd'hui, c'est rideau ! source : 1955. Pas de pitié pour les caves
  • 1990 Je m'étais battu et j'avais perdu. Rideau. source : 1990. L'étage des morts
  • 1975 j'préfère faire le voyou même si j'passe une bonne partie de ma vie au trou vous comprenez chef vous avez jamais été aux Bahamas et quand vous aurez la retraite vous irez à la pêche et rideau ? source : 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France
  • 1911 Il me semble que je l'esgourde, le frère mironton qui va s'amener pour m'envoyer du flanche aux pommes : « Ayez du courage, Touchon : l'heure d'expier votre crime est arrivée… » Rideau ! source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1953 Que je me la farcisse ou que je fasse rideau, pas d'importance ; je la tiens et je la garde. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
  • 1999 Je me disais : « Tu es mort, mon Willy. Kaput, fini, rideau. » source : 1999. Massacre à la chaîne

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • 1901 Rideau ! (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.