ribouldingue

ribouldingue (tableau rapide)
ribouldingue Fête, débauche, amusement, noce, bombance ; (gai, heureux) ; faire la fête, s'amuser follement, faire bombance, faire la noce, se débaucher ; être à la joie, à la noce, être gai
synonyme fête, faire la fête, se débaucher
date 1892
fréquence 22

ribouldingue

& faire la ribouldingue ; faire une ribouldingue ; être à la ribouldingue

n.f.

Définition

Fête, débauche, amusement, noce, bombance ; (gai, heureux) ; faire la fête, s'amuser follement, faire bombance, faire la noce, se débaucher ; être à la joie, à la noce, être gai ALL : Fest / ANG : amusement

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : fête, faire la fête, se débaucher Famille : riboul-, riboulding-

Citations
1954 le perroquet, dressé à tous les stratagèmes, entonna à l'entremets un de ses classiques : Valencia, comme s'il avait été un troupier parigot un soir de ribouldingue source : 1954. Toute ma vie
1925 Moi qui me promettais une jolie ribouldingue ! source : 1925. La bonne vie
1927 moi, je me dénomme Ribouldingue, ce qui signifie en bon français, noce, vadrouille, vie joyeuse source : 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés (suite), dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1915 mais ce que Léon n'a pas l'air gai : il est vrai que ce n'est pas à la guerre qu'il deviendra ribouldingue. (Cherche dans Larousse). source : 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (2)
1915 Espère, va, ma Jeanne, je sens que nous reviendrons tous et dame, alors ribouldingue en règle ! source : 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (3)

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Le premier élément est probablt dér. du dial. riboula «manger à l'excès», de ribouler, forme intensive de bouler «rouler (ou devenir) comme une boule», et le second de dinguer (GR) / date de vingt ans au moins (erreur de Sainéan qui le croit nouveau) ; le mot n'est jamais adjectif : «L'emploi du mot comme adjectif dans une 'lettre de poilu' prouve que le journaliste qui a composé ou remanié cette lettre ne connaissait pas à fond le langage des faubourgs. Aucun ouvrier parisien ne dira à sa femme de chercher ribouldingue dans le Larousse, tout le monde connaissant ce mot dans les milieux populaires.» [mais dans le texte en cause, un autre emploi de ribouldingue est plus correct ; Dauzat téméraire pour disqualifier Sainéan (gb)] (Dauzat1917MdF) / le mot n'est jamais adjectif ; date de 20 ans au moins (erreur Sainéan) (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

  • 1892 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).