languefrancaise.net

foireux (définition)

foireux
Terme de mépris : poltron, lâche, minable

$LinkAlt

Citations
  • 1965 Figure-toi qu'on avait un colonel, mais ce qui s'appelle un colonel, un dur, un pénible, pas un de ces foireux qui ont foutu le camp sans même donner l'ordre de faire sauter les pièces. source : 1965. La débâcle
  • 1935 –Bande de foireux, quand je vous le disais, qu'il fallait pas vous foutre des ceusses qui ont été au front ! source : 1935. Mer Noire
  • 1937 Plus bas que macaques nous voici ! Foireux au cul des singes ! Demander l'avis, la permission de la merde même, pour respirer ! source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1917 Fort de sa vitesse supérieure, le pirate s'est enfui comme un vidé, comme un foireux, après avoir lâché sa bordée source : 1917. L'escadrille de la mort
  • 1995 Mon père lui demande ce qu'elle voulait qu'ils libèrent, en échange d'un foireux [son mari] pareil. source : 1995. Les pieds-bleus
  • 1955 Pas de danger, mon gros. Il est trop foireux source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
  • 1921 Mes compliments, tu n'es pas une foireuse comme les autres. source : 1921. La femme aux chiens
  • 1911 Marre, Nénesse !… Éboule-toi sur le sentiment et laisse pisser le mérinos !… Basta !… Qu'est-ce qui m'a foutu un foireux pareil qui va se mettre à baver des clignots parce qu'il entend les frangins qui s'en payent une tranche ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<8 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1894 1900 1901 1901 1911 1917 1920 1921 1925 1935 1937 1950 1951 1955 1965 1981 1981 1995 1998 2000

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments