Définition de : bouchon

Définition

Petit restaurant, mauvaise gargote ; débit de boissons, petit bistrot, café

fréquence : 024

synonyme : restaurant, débit de boissons, bar, café usage : Argot de l'alcool et de l'ivresse

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1701.

1815 1828 1830 1830 1844 1851 1884 1887 1894 1899 1899 1899 1904 1908 1921 1927 1946 1947 1954 1955 1979 1981 1984 1989

Citations

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Allusion à l'usage ancien de placer comme enseigne, au dessus de la porte, une branche de sapin ou de houx : cela se nomme un bouchon (VIR) / Les cabarets se reconnaissaient au bouquet suspendu au-dessus de leur porte ; c'était souvent un assemblage de rameaux verts qu'on appelait bouchon, d'où le nom de bouchon dont on désigne encore les cabarets de second ordre (Wissant cité par GIR) / Origine dans enseigne des cabarets depuis l'Antiquité qu'on appelait bouchon (GIR-BIS d'après Fournel, Hist. des enseignes de Paris, 1884) / Sens ancien : buisson servant d'enseigne à cabaret (explique prov. du XVIIe : 'à bon vin ne faut point de bouchon', point d'enseigne) ; Parfois, rameau de feuillage - que l'on suspendait comme enseigne au-dessus de la porte d'un cabaret ; par métonymie bouchon a pris le sens de cabaret (MCC) / Par métonymie (GR) /

  • 1701 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.