tampon

tampon (tableau rapide)
tampon Ordonnance, ordonnance d'un officier, d'un soldat riche, brosseur
synonyme ordonnance d'un officier (mil.)
fréquence 25

tampon

n.m.

Ordonnance, ordonnance d'un officier, d'un soldat riche, brosseur ALL : Ordonnanz ; Putzer

registre ancien : 4

Usage : militaire, guerre

1965 J'ai tiré mon temps de régiment au 19e Train, j'en connais un bout. Ils y mettaient des cloches dans mon genre pour être tampons des fils à papa. Valait mieux être tampon au 19e Train en Seine-et-Oise que de se faire bousiller à guerre du Rif. source : 1965. La débâcle
1965 Moi, je servais de tampon à un deuxième classe qui baladait le pitaine dans sa Delage. En ce temps-là, une Delage, c'était de la bagnole ! source : 1965. La débâcle
1966 Herriot, mon tampon, approuva : « La soupe est peut-être moins bonne qu'à l'hôtel Brigant, mais elle ne te coûte pas deux francs cinquante, sans compter le pourboire au grand feignant de garçon, qui se fout de toi et te prend pour une poire » source : 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
1917 La voix fit sursauter Landry. Son brosseur – ou plus exactement, son « tampon » – qui venait d'interrompre sa rêverie par cette offre gracieuse, lui présentait un bidon source : 1917. La prise de Tahure
1918 un cavalier nous déboule dessus, saute à terre en jetant la bride au tampon qui suivait, et s'engouffre dans la maison. –Au tampon ? Alors une huile ? –Le commandant Renaud… source : 1918. Au seuil des guitounes
1917 Tu as été ordonnance ? –Non, j'ai jamais eu l'occasion. –Eh bien, nous allons essayer : je te prends comme tampon. source : 1917. Journal d'un officier de liaison. (La Marne - La Somme - L'Yser)
1918 Encore le tampon faisait-il souvent du chantage source : 1918. Loin de la rifflette
1918 mon ex-tampon, qui avait reçu une balle dans la tête source : 1918. Loin de la rifflette
1977 Mais le Bordelais est en fait mon supérieur. Il me donne des ordres, le vagin ! Il en a le droit. Il est le « tampon » (lâchons le mot, maintenant que mon honneur est foutu) du chef de bataillon. En réalité, il s'occupe surtout de la cuisine. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Par métonymie (à cause de la casquette) (GR) / ancien terme de caserne (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).