Définition de : sur la brèche

sur la brèche & sur la brêche ; être sur la brèche ; être toujours sur la brèche locution

Définition

Au travail, en activité, à combattre

fréquence : 023
registre ancien : 3 registre moderne : 3

synonyme : travailler, faire un travail

Chronologie

1829 1831 1882 1886 1896 1900 1917 1926 1942 1954 1954 1955 1956 1960 1969 1977 1978 1979 1982 1993 1995 2003 2009

Citations

  • 1900 Pour ceux-là, il n'y a pas d'heures de service : c'est jour et nuit qu'ils sont sur la brèche source : 1900. Mémoires de Rossignol
  • 1886 Léonce Petit est mort à la peine, sur la brèche, laissant une oeuvre qui le place entre Daumier et Gavarni, sans toutefois ressembler ni à l'un ni à l'autre, car c'était un artiste original qui avait créé un genre source : 1886. Paris oublié
  • 1954 un de mes agents actuellement sur le brèche source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
  • 1829 Le pauvre homme vécut encore trois ans ; mais il ne se retira pas : au moment de poser les armes, il avait toujours quelque chopin en vue ; aussi mourut-il sur la brèche source : 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome quatrième)
  • 1995 deux figurants ne s'étaient pas présentés lors de la reprise […] fait assez banal dans le monde des figurants, […] toujours sur la brèche, prêts à lâcher sur l'heure une représentation pour un casting publicitaire plus prometteur. source : 1995. Debout les morts
  • 2009 Si c'est comme ça, dès vendredi, je publie un article, parce que les types du Parisien et de Libé, eux, ils sont sur le brèche. Leurs papiers sont déjà prêts. source : 2009. Sang d'encre au 36
  • 1882 Enfin, comme situation dans la vie, il se trouvait toujours sur la brèche, avec des hauts et des bas, mangeant parce qu'il travaillait beaucoup. source : 1882. Zola. Notes d'un ami
  • 1956 En outre, le Gros sachant que j'étais sur la brèche n'a pas mouffeté afin de me laisser le champ libre. source : 1956. Fais gaffe à tes os

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BRÈCHE, subst. fém. Mourir sur la brèche. Mourir au plus fort de la lutte; au fig., mourir en pleine activité. b) P. anal., au fig. Trouée faite dans un front de troupes : 5. Au centre, dans une brèche de quinze kilomètres d'ouverture, l'ennemi, libre de ses mouvements, courait à la Vesle et l'atteignait dans la soirée, entre Courlandon et Braine; ... FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 89. (TLFi) /

  • Cité dans (GR), non daté / Cité dans (TLFi) sous la forme « mourir sur la brèche », non daté / 1886 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.