toiles

toiles (tableau rapide)
toiles Draps ; □ se coucher (entrer dans les draps), se mettre au lit, se coucher, dormir ; sous les draps ; □ se lever (sortir des draps) ; □ se recoucher
synonyme sommeil, sieste, dormir, se coucher, drap
date 1718
fréquence 22

toiles

& □ entrer dans les toiles ; se mettre dans les toiles ; sous la toile ; sous les toiles ; entre les toiles ; plonger dans les toiles ; se filer dans les toiles ; se foutre dans les toiles ; se glisser dans les toiles ; se glisser entre les toiles ; gagner ses toiles ; □ sortir des toiles ; tirer des toiles ; □ regagner les toiles

n.f.

Définition

Draps ; □ se coucher (entrer dans les draps), se mettre au lit, se coucher, dormir ; sous les draps ; □ se lever (sortir des draps) ; □ se recoucher

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : sommeil, sieste, dormir, se coucher, drap

Citations
1955 Le lendemain matin, c'est la sonnerie du biniou qui m'a tiré des toiles. Nelly était au bout du tube. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1979 Peu avant l'aube, ayant dispersé au hasard ses vêtements, il se glissa entre les toiles où il acheva cette nuit d'acier… source : 1979. Le désert de l'Iguane
1956 La feuille à la main, je retournai me glisser dans les toiles source : 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
1950 j'aime pas me vautrer dans le lit des autres, surtout lorsque les toiles sont encore fumantes de leurs présences source : 1950. Ainsi soit-il
1950 Qu'est-ce que tu attends pour entrer dans les toiles ? source : 1950. Ainsi soit-il
1952 Donc, le Fredo me rapplique sur le poil ce matin, au moment où j'allais me débâcher, entendez sortir des toiles source : 1952. Mon taxi et moi
1907 la prompte nécessité d'étendre sous la toile un corps agile et blanc, où il puiserait la bonne fatigue qui apaise les âmes tourmentées source : 1907. L'amour s'amuse - Roman
1969 Je ferme la fenêtre et me glisse dans les toiles source : 1969. Au décarpillage
1969 Je jouais longtemps au submersible au fond de mes toiles source : 1969. Au décarpillage
1918 Et quelle idée gentille de te monter à déjeûner comme ça, pendant que tu étais au lit, bien au chaud, sous les toiles ! source : 1918. Au seuil des guitounes
1953 Ensuite, regagnant les toiles, je me rendormis jusqu'au matin comme un enfant bien sage. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
1953 Oui, y'a que ça à faire, se mettre en piste. C'est pas en jouant les allongés que la petite sera rendue à ses parents et c'est pas mon attitude de ramier qui empêchera Ramirez de continuer son petit boulot […] je rejette les toiles d'un geste énergique. source : 1953. ...et ça continue !

<12 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TOILE, subst. fém. Au plur., fam. Draps. Se mettre (et verbes du même paradigme) dans ses toiles. Se coucher. [Le brigadier] enleva sa veste, dégagea ses épaules des bretelles crasseuses qui maintenaient à la hauteur des seins le lourd pantalon garni de cuir, et se fourra frileusement dans ses toiles (COURTELINE, Gaîtés esc., Nouv. Malade, 1885, p. 180). Onze heures, Céline! Va te glisser dans tes toiles (H. BAZIN, Huile sur feu, 1954, p. 207). Étymol. et Hist. c) 1718 fam. se mettre dans les toiles « se coucher » (Ac.) (tlfi:toile) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).