Définition de : tête de lard

tête de lard (tableau rapide)
tête de lard ■ Insulte, sale tête ; terme de mépris général, appellatif insultant, formule hostile ; ■ obstiné, entêté, têtu ; ■ personne désagréable, difficile, mauvaise, de mauvaise humeur, mécontente ; □ (police) enquête au cours de laquelle le policier se heurte à la mauvaise volonté des défendeurs
Synonyme insulte, têtu, entêté
Fréquence 021
id 14656

tête de lard

& tête-de-lard ; tête de lard, je ne pourrais pas trouver assez de vinaigre pour t'assaisonner ; faire sa tête de lard ; □ (police) affaire tête de lard

locution

Définition

■ Insulte, sale tête ; terme de mépris général, appellatif insultant, formule hostile ; ■ obstiné, entêté, têtu ; ■ personne désagréable, difficile, mauvaise, de mauvaise humeur, mécontente ; □ (police) enquête au cours de laquelle le policier se heurte à la mauvaise volonté des défendeurs

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : insulte, têtu, entêté Famille : tête de

14656_chauffard_assassin_ecraseur_tete_de_lard.jpg: 623x442, 58k (22 août 2017 à 05h56)

Citations
1965 je grimpe dans le tortillard, et tranquille jusqu'à après Amiens. Et puis voilà la tête de lard de contrôleur qui se présente. Billets siouplaît. source : 1965. La débâcle
1949 Sûrement que c'était une tête de lard, j'en avais déjà vu beaucoup moi des figures rébarbatives, mais celui-là il était fadé comme impression de la pire vacherie. source : 1949. Casse-pipe
1945 Merde, que j'dis, c'est sérieux, pour ce coup là y m'baisent, / Il faut s'attendre à tout avec ces têtes de lard. source : 1945. Trop tard (mss)
1946 Tête de lard, J'pourrais pas trouver assez de vinaigre pour t'assaisonner, toi et ta juive ! Ordure ! source : 1946. Le parisien de Paris
1950 Les furieux avaient dû trouver d'autres têtes de lard pour se prêter au massacre. Il y en a toujours qui demandent pas mieux et même en reveulent à mort source : 1950. Ainsi soit-il
1950 Attends, il me retient par le bras, tu vas pas encore faire ta tête de lard, quoi ? source : 1950. Ainsi soit-il
1954 Il met une telle mauvaise grâce à servir cette faune hirsute et en guenilles que les cloches l'ont vite classé parmi les « têtes de lard » source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
1953 Ce soir, c'est moi le patron et tu dois répondre à mes questions, tête de lard ! source : 1953. ...et ça continue !
1911 Répète-le voir un peu qu'je suis un voleur, eh ! tête-de-lard ! source : 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

[Employé comme injure] Tête de lard (pop.). Personne bêtement obstinée. Tu mens, tête de lard (...) hé, tête de nœud (Cendrars, Main coupée, 1946, p. 192). De quoi ? On n'admet pas la discipline ? On veut faire son petit révolté ? T'as compris, maintenant, tête de lard ? (Aymé, Tête autres, 1952, p. 154). (tlfi:lard)

  • REY-CH suggère une évolution depuis « tête de cochon »
  • Cité dans (GR), non daté (citation, Aymé, la Tête des autres) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).