un peu, mon neveu !

un peu, mon neveu ! (tableau rapide)
un peu, mon neveu ! Oui intensif, évidemment !, intensif ; beaucoup ; un peu?
synonyme oui, bien sûr, évidemment, réponse affirmative
fréquence 17

un peu, mon neveu !

& un peu mon neveu ; un peu, mon n'veu ; un peu mon neveu + mon oncle (dans réponse)

locution

Définition

Oui intensif, évidemment !, intensif ; beaucoup ; un peu?

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : oui, bien sûr, évidemment, réponse affirmative Morphologie : allitération

Citations
1919 Vous faites du bon travail avec vos tanks, n'est-ce pas ? –Un peu, mon n'veu ! répondit Niquet en riant source : 1919. Les chars légers en Argonne
1892 si vous aviez encore quelque ritournelle. –Un peu mon neveu... j'ai gagné une poire pour la soif. –Prévoyante ! source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
1917 –Dis donc, et des biftecks-là, i's sont aussi pour Narcisse ? –Un peu, mon n'veu ! source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
1915 Quoi ? T'es d'Pantruche ? Non, mais sans blague ?... –Un peu, mon neveu ! J'ai resté dix ans dans la rue d'la Gaîté. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 Tu sais-t-il lire ? –Un peu, mon neveu. –Ben lis, mon oncle ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1844 Vous êtes, à ce que je présume, vivandière d'un des régimens qui séjournent à Dijon ? lui dit l'étranger en allongeant le pas pour se trouver en ligne avec elle. –Un peu, mon neveu ! répond celle-ci en toisant l'interrogateur d'un air narquois. source : 1844. Le vétéran du camp de la lune. Scènes de la vie militaire
1861 –Eh quoi ! brigadier, vous parlez arabe ? –Un peu, mon neveu, au treizième [hussards], tout le monde parle la langue des Arbicos, même les bleus, au bout de huit jours ; il faut ça pour épater le pékin. source : 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval
1911 Un peu, mon neveu, que je saurais y faire pour me planquer dans une petite cambuse sans gouaper à la faridon… source : 1911. Le journal à Nénesse
1911 Un peu, mon neveu, qu'on se payera de la folichonnade pour rattraper tout cette sale mousse de chez le père Pétrousquin… source : 1911. Le journal à Nénesse
1910 –Ça vous va-t-il ? –Un peu, mon neveu source : 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • 1824 Enckell d'après Rey Chantreau, citation Balzac, Splendeurs et misères /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).