s'en payer une bosse

s'en payer une bosse (tableau rapide)
s'en payer une bosse S'amuser, s'amuser beaucoup, rire beaucoup, faire la fête, avoir du plaisir ; faire ripaille, s'enivrer, manger beaucoup, prendre avec excès, prendre une grande quantité de qqchose
synonyme manger, nourrir, fête, faire la fête, se débaucher, rire, s'amuser
fréquence 17

s'en payer une bosse

& se payer une bosse ; se payer des bosses ; se faire une bosse ; se faire des bosses ; se donner une bosse ; se flanquer une bosse ; s'en flanquer une bosse ; se ficher une bosse de rire ; se donner une bosse de rigolade

locution

Définition

S'amuser, s'amuser beaucoup, rire beaucoup, faire la fête, avoir du plaisir ; faire ripaille, s'enivrer, manger beaucoup, prendre avec excès, prendre une grande quantité de qqchose ALL : sich köslich amüsieren

registre ancien : 8

Synonyme : manger, nourrir, fête, faire la fête, se débaucher, rire, s'amuser

Citations
1851 le Château-Rouge, surtout !… un endroit charmant, où l'on danse, où l'on mange… Ah ! m'y suis-je fait des bosses ! des bosses de limonades gazeuses !… je m'en suis appliqué pour 500 franc, de limonades gazeuses !… source : 1851. En manches de chemise
1828 Et moi, donc ! croyez-vous que je laisserai ma part aux chiens ? Je m'en ferai de ces bosses ! source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
xxxx La noce dura presqu'une semaine / Et ma foi nous aurions bien pu / La prolonger toute une quinzaine / Mais les mamans n'ont pas voulu / L'fait est qu'on s'en flanquait une bosse / Tout l'monde en avait mal au coeur source : xxxx. Une noce en Normandie, dans Répertoire de romances - chansons et chansonnettes appartenant à Louis Marguerite (mss)
1842 les élèves obtenaient un congé général, ou sainte Galette, pendant laquelle ils bahutaient comme des tigres dans les spectacles et à l'estaminet hollandais ; puis, après s'être donné une bosse conditionnée, ils retournaient au bahut source : 1842. Les écoles militaires - École de Saint-Cyr, dans Les Français peints par eux-mêmes
1915 Ah, poteau, t'en fais pas : on va s'payer des bosses ! source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 Gaspard, Burette et Moreau ont conscience de ne s'être jamais «payé une telle bosse.» source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1909 Croquignol et Cie se payèrent une bosse de rigolade avec la galette de chameaux source : 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1911 Non, mais des fois que je me laisserais rouiller les dents pour le plaisir de faire godard quand j'ai de quoi m'en flanquer une bosse ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Au sens de faire ripaille : métaphore du ventre gonflé ; mais dans le Rhône et les Alpes, s'imbassi (=s'enivrer) est formé du vieux bosse (=tonneau) comme emboissoir (=entonnoir) (MCC) / Même idée que 'se tordre' : être tordu (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).