loup

loup (tableau rapide)
loup ■ Ratage, malfaçon d'une pièce ; rater ; erreur, travail mal fait ; ouvrier qui a mal débité son bois pour fabriquer un meuble ; erreur de paperasserie ; ■ bêtise, faute, erreur ; arnaque, sabotage ; ■ qqchose d'anormal, de suspect, problème caché
synonyme erreur, gaffe, fait (mal)
date 1832, Arts-et-MetiersChalons1835,
fréquence 14

loup

& lou ; faire un loup ; il y a un loup

n.m.

Définition

■ Ratage, malfaçon d'une pièce ; rater ; erreur, travail mal fait ; ouvrier qui a mal débité son bois pour fabriquer un meuble ; erreur de paperasserie ; ■ bêtise, faute, erreur ; arnaque, sabotage ; ■ qqchose d'anormal, de suspect, problème caché ALL : Dummheit, Fehler

registre ancien : 6 registre moderne : 5

Synonyme : erreur, gaffe, fait (mal) Usage : théâtre, comédie, chant, spectacle, ouvrier

6170.jpg: 295x592, 26k (06 juillet 2011 à 18h50)

Citations
2009 –Y a un loup, avait-il annoncé à ses collègues en visitant les cellules. Ça sent le coup foireux… source : 2009. Le Ciel sur la tête
1870 il monte un support trois centimètres trop haut […]. Le singe lui a dit : « Comment, c'est vous Auguste, qui faites un lou aussi grossier ? Je vous croyais sérieux » source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1870 M. Lebas allait faire un lou, il a été le trouver, il lui expliqué son truc source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1939 En 1701, elle confie sa « grammaire » à l'abbé Régnier-Desmarais. Encore un loup source : 1939. L'Académie française
xxxx elle était neuve comme quoi le loup n'est pas systématique en ce qui concerne les compteurs source : (notes personnelles)

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

b) IMPR., THÉÂTRE, TECHNOL. Défaut, malfaçon, lacune. On n'a pu empêcher qu'il y ait là un trou, un manque au milieu du drame, ce qu'on appelle un « loup » dans l'argot des acteurs et des mécaniciens (A. Daudet, Crit. dram.1897, p. 91). Il voyait tout, tous les défauts, tous les « loups » (Vialar, Zingari,1959, p. 71). P. méton. Objet présentant un défaut. [L'expert] − Vous avez de bonnes choses (...) dans votre petit musée et vous allez flanquer, sous les yeux des amateurs, des loups sans nom ! (La Varende, Bric-à-brac, 1953, p. 51). c) MÉTALL. Loup (de fonte). Masse minérale mal fondue qui risque de provoquer une obstruction. Les fours [à l'avant-creuset] ont l'inconvénient de ne pas entraîner assez facilement les matières gênantes, ce que l'on appelle les loups (Guillet, Métall. gén., 1923, p. 258). Surveiller la température de la fonte afin d'éviter la formation de loups de fonte dans le bain, qui mettent la poche hors service (Barnerias, Aciéries, 1934, p. 27). b) 1832 id. Arts-et-Métiers Châlons «malfaçon, faute, pièce manquée» (id.); 1835 faire un loup « rater une pièce » (d'apr. G. Esnault ds Fr. mod. t. 18, p. 141) ; 1865 arg. comédiens «faute commise par les acteurs qui laissent la scène vide» (d'apr. Esn.). (tlfi:loup) /

Lou, du verbe sublime louter, tuer une pièce, la rendre impropre pour sa destination (POUL, 145) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).