Définition de : y a pas à tortiller

  • y a pas à tortiller
    • ■ C'est comme ça, inutile de discuter, il faut obéir, il n'y a pas à hésiter, il n'y a pas à contester ; ■ il faut dire ce qui est, il faut l'avouer ; pour exprimer la certitude ; (hésiter, chipoter, résister, se dandiner)
    • fréquence : 021
    • id : 5498

y a pas à tortiller & pas à tortiller ; il n'y a pas à tortiller ; ya pas à tortiller ; y'a pas à tortiller ; se tortiller ; tortiller locution

Définition

■ C'est comme ça, inutile de discuter, il faut obéir, il n'y a pas à hésiter, il n'y a pas à contester ; ■ il faut dire ce qui est, il faut l'avouer ; pour exprimer la certitude ; (hésiter, chipoter, résister, se dandiner)

fréquence : 021
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : hésiter, certain, assuré, inéluctable, obéir, obéissant

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1756.

1828 1894 1904 1917 1917 1926 1927 1927 1932 1935 1935 1950 1951 1952 1953 1953 1955 1965 1979 2007 2008

Citations

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TORTILLER, verbe 3. Au fig. a) Pop., fam. User de détours, de subterfuges. Synon. hésiter, louvoyer, tergiverser. Carabin, répliquait une voix de femme, parlez-moi avec la franchise de votre âge. Je veux sauver mon Jérôme, voyez-vous. Si vous n'êtes pas de force, avouez-le sans tortiller. J'irai chercher M. Dupeytrin, s'il le faut. Il en coûtera ce qu'il en coûtera (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 40). Locutions (Il n')y a pas à tortiller (pop., fam.). Il n'y a pas à hésiter. Il n'y a plus à tortiller, s'écria Pierrefonds: Notre argent, nos papiers, et bon voyage. Vous voyez vous-même comme ça chauffe, Monsieur Maurice (GOZLAN, Notaire, 1836, p. 261). Voici mon plan de campagne. Demain, Ferdinand, tu t'arranges pour que maman t'accompagne à Paris. Pas à tortiller. Le prétexte est simple (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p. 190). Y a pas à tortiller du cul (pour chier droit) (vulg.). S'il avait été tué, on lui aurait trouvé son corps, on l'aurait eu vu d'l'observatoire. Y a pas à tortiller du cul et des fesses (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 255). Étymol. et Hist. 2. 1669 « chercher des détours, des subterfuges » (WIDERHOLD Fr.-all.); 1723 il n'y a pas à tortiller (GUY, Voyage Littérature de la Grèce, p. 199) (tlfi:tortiller) /

  • se dandiner : 1640 ; il n'y a pas à tortiller : 1756 d'après DDL (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).