Définition de : babille

  • babille
    • Lettre, courrier ; lettre, supplique, missive, billet doux
    • fréquence : 013
    • id : 1056

Définition

Lettre, courrier ; lettre, supplique, missive, billet doux

registre ancien : 9 registre moderne : 9

synonyme : lettre, courrier morphologie : apocope famille : babil-

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1836.

1836 1847 1872 1900 1901 1918 1918 1919 1922 1932 1936 1947 1980

Citations

1932 J' l'ai vu' la babill' qu' tu y as r'filé' ! Ah, salop', tu m'mets en double !… Parol' de femme, ça s'pass'ra pas comm' ça, moi j'te l'dis ! source : 1932. Le pourrissoir
1922 est-ce que tu as déchiré l'enveloppe ? –Non, j'ai pu la décoller. La voilà. –Ça va ! On va remettre la babille dedans, recoller l'enveloppe comme il faut et tu la reposeras ce soir-même où tu l'as prise pour que Marinette la trouve ! source : 1922. Au Lion Tranquille
1936 j'aurais bien voulu garder mes deux marraines. Mais y en avait une qui m'envoyait rien que des babilles. Et pis l'autre, c'était une charcutière. Elle m'envoie des colis […] Alors, j'ai laissé tomber. J'aime bien mieux des colis que des bouts de papier. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

usité aux 360e inf., 1914, 8e génue, 1918, etc. (Esnault1919)

  • Abrév. de babillarde (LAR, 6e)
  • Apocope de babillarde (George, FM48)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)
  • Cité à babillarde dans (GR) / 1836 Vidcoq (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).