languefrancaise.net

chambardement (définition)

chambardement
Changement, grand changement, bouleversement, révolution ; dérangement, désordre, mise sens dessus dessous, chaos, destruction ; bataille, bruit ; la révolution

chambardement & le grand chambardement #nom masc. #1855

Changement, grand changement, bouleversement, révolution ; dérangement, désordre, mise sens dessus dessous, chaos, destruction ; bataille, bruit ; la révolution

↓ fréquence : 020 | registre moderne : 6

  • 1935 Mais les autres, ceux qui rentreront les mains vides, qui n'échapperont aux militaires que pour tomber sous la coupe des capitalistes, ceux-là n'ont pas renoncé au grand chambardement. source : 1935. Mer Noire
  • 1935 Certain qu'à la grève bénigne va succéder le grand chambardement, je regagne l'Iris source : 1935. Mer Noire
  • 1925 Le voilà, le vrai chambardement : le peuple a perdu la foi pure et généreuse qui l'élevait au-dessus du dégoûtant sensualisme des bourgeois source : 1925. Mon curé chez les pauvres
  • 1888 l'homme du monde dont il y eût le moins à craindre ; très fort pour le chambardement, ayant la coup de gueule facile et, à la rigueur, le coup de botte, mais en fin de compte un bon soûlard, incapable d'une méchanceté source : 1888. Le train de 8 h. 47

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1855. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1884 1888 1901 1901 1917 1919 1920 1925 1935 1935 1937 1939 1951 1960 1971 1972 1982 1983 1999 2004

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • De chambarder (GR)
  • 1855 en argot milit. ; 1881, en polit. (GR) /