¶ garde-mites

  • garde-mites
    • Celui qui tient le vestiaire, qui s'occupe de l'habillement (armée, prison), garde-magasin, magasinier ; magasin d'habillement
    • fréquence : 017
    • id : 4893

garde-mites & garde-mite ; gardemite n.m.

Définition de garde-mites

Celui qui tient le vestiaire, qui s'occupe de l'habillement (armée, prison), garde-magasin, magasinier ; magasin d'habillement

ANG : store-keeper
fréquence : 017 registre ancien : 7


en usage dans : Argot militaire

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1909.

1915 1917 1918 1918 1918 1918 1914 1920 1933 1937 1951 1960 1960 1965 1968 1976 1988

4893_chez_le_garde_mites.jpg: 450x600, 37k (02 avril 2017 à 23h52)

Citations (aide)

  • 1965 Si remarquable que mes supérieurs me remarquent, me trouvent trop d'esprit critique pour mon grade de caporal, s'arrangent pour que je ne passe pas sous-off et que je n'aille pas déshonorer Saint-Maixent. Je ne suis plus qu'un raté. Je finis mon temps, je rentre dans le civil, et alors seulement les gardes-mites me nomment sergent de réserve. D'où le galon qui orne mon calot et qui vous fait crever de jalousie. source : 1965. La débâcle
  • 1965 À la mobilisation, je rejoins le 46e. Je jubile, car le coup de torchon, ça me va, ne vous en déplaise. Et puis, je vais cesser d'être un raté, je sortirai de là capitaine. Ou cadavre, direz-vous. Erreur, mes amis. Quand on a vraiment la tripe militaire, on s'attend à la blessure légère et glorieuse, non pas aux asticots. En fait de coup de torchon, le régiment s'installe dans la Drôle, les troufions rouscaillent, les gardes-mites savourent des états NÉANT. source : 1965. La débâcle
  • 1937 ni médecin, ni brancardier, ni artilleur, ni sapeur, ni scribe, ni aviateur, ni commissaire politique, ni garde-mites, ni chauffeur, ni camoufleur source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1914-1919 Lorsqu'il apprend que, dans notre groupe, il y a trois étudiants en médecine, il change d'attitude. Il cherche à se mettre bien avec nous. Il nous accompagne en personne au magasin de la compagnie, en recommandant au « garde-mites » de nous habiller source : 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919)
  • 1918 C'était le défilé des grands jours au magasin où le garde-mites était débordé de commandes. source : 1918. Loin de la rifflette

<5 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De garde-, et mites, d'après garde-magasin. (GR)
  • Ancien terme de caserne. (Dauzat1918)
  • 1909 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.