Définition de : pardon !

pardon ! (tableau rapide)
pardon ! Intensif, ponctuation orale d'intensité, exclamatif, exclamation d'intensité, expression de surprise (souvent en incise)
fréquence 019

pardon !

& pardon

Définition

Intensif, ponctuation orale d'intensité, exclamatif, exclamation d'intensité, expression de surprise (souvent en incise)

Citations
1955 pas besoin de consulter les cartes pour deviner qu'il ne pouvait s'agir que des mecs de l'équipe à Momo Coppolani. Il en mettait un rayon, le borgne, pour déblayer le terrain. Comme rapide, pardon. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1946 Et avec un de ces maux de crâne, pardon ! source : 1946. Le cinquième procédé
1955 Je disais donc que cette maison, pardon ! source : 1955. Les rats de Montsouris
1955 et si tu voyais sa bagnole et comment qu'il est sapé le frangin, pardon, c'est quelqu'un source : 1955. Pas de pitié pour les caves
1955 Pardon, Monsieur joue les grands seigneurs ! source : 1955. Pas de pitié pour les caves
1952 Naturellement, quatre cent vingt francs, ce n'était pas la Pérou, qu'il disait le grand chef, mais pardon… il y avait les échelons source : 1952. Mon taxi et moi
1952 Et il chante, pardon, avec les gestes, comme un vrai chanteur source : 1952. Mon taxi et moi
1952 Il y a souvent des mochetés dans les cabanes, mais celle-là, pardon ! source : 1952. Mon taxi et moi
1952 Il n'y a qu'une chose qu'il fasse sérieusement, c'est s'humecter la glotte. Là, il ne fait pas semblant, pardon source : 1952. Mon taxi et moi
1997 Ah, ben, dis donc, t'en as une belle queue, toi, pardon ! T'en as une grosse queue ! source : 1997. L'aveu différé
1974 Et puis la vieille Haguin, pardon, c'était quelqu'un ! source : 1974. Le roman d'un turfiste
1953 Si la devanture de la cabane est miteuse, c'est sûrement pour tromper l'ennemi parce que, dedans, pardon, drôlement aux oeufs. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
1953 Pour avancer, j'avance dans l'affaire. Mais, pardon, c'est drôlement duraille. source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
1956 d'un mouvement puissant, mais plein d'aisance, me charge sur ses épaules… Il n'est pas manchot, le frangin… Oh pardon ! Pour se charger quatre-vingt-dix kilos sur le râble, il ne faut pas avoir été élevé au jus de chique source : 1956. Fais gaffe à tes os

<14 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).