Définition de : jalmince

  • jalmince
    • Jaloux (jalousie)
    • fréquence : 016
    • id : 19819

jalmince & jalminse ; (jalpince) n., adj.

Définition

Jaloux (jalousie)

fréquence : 016
registre moderne : 9

synonyme : jaloux morphologie : -mince

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1900.

1904 1952 1953 1953 1954 1954 1956 1957 1960 1961 1965 1974 1975 1980 1980 1998

Citations

  • 1957 L'idée de Watt c'est de foutre une autre femme du genre vamp dans les bras du gars Parkers et de mettre la puce à l'oreille de Dolly. Les nières jalminces ça perd le contrôle de leur langue. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1960 le voici chaviré, pincé au battant, jalmince presque source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1953 Comment est l'bled, y a d'la fesse ? –Un vrai trou. Y a juste un ciné. Quand [sic] aux gonzesses, y en a que'ques-unes mais les mecs du patelin sont jalminces. source : 1953. Misère du matin
  • 1980 –Sont jalpinces [sic]… –Y a de quoi, non ? source : 1980. L'encyclopédé (Prolo)
  • 1960 sur un coup de jalmince source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1904 tu es plus jalmince des hommes que des femmes, faut croire que tu as des raisons pour ça source : 1904. La Maison Philibert
  • 1952 Avec le fric du négro je me suis fait faire un costume sport crépitant (350 francs), un petit chevron clair avec la casquette en même métal, chez Bocquet, boulevard Saint-Michel. Je suis beau comme un gland. Et tous les copains sont jalminces source : 1952. Mon taxi et moi

<7 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

De jaloux, et suff. argotique mince (GR) / Substitution de suffixe (George, FM48) /

  • 1900 (GR) / Pas cité dans (TLFi) / 1904 (GB) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.