Définition de : cancre

cancre n.

Définition

Mauvais élève, élève paresseux, élève qui ne travaille pas, élève dont le maître ne peut rien tirer

ANG : a dunce
fréquence : 013
registre ancien : 6 registre moderne : 2

synonyme : étudiant, collégien, lycéen, élève usage : Argot scolaire, étudiant et des grandes écoles

Chronologie

1845 1882 1901 1916 1926 1945 1965 1967 1966 1969 1970 1997 2008

Citations

  • 1970 Et je n'aurais rien pu lui apprendre de l'amour puisqu'en ce domaine, j'étais un cancre. source : 1970?. Paris passionnément
  • 2008 à la différence des cancres de ma ZEP, je sais que, élève sérieuse, j'ai un futur. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1966 En sixième j'suis d'venu cancre. Pas pasque j'étais con. T'as l'mec qu'est cancre pasqu'il est con comme un balai, tu lui dis blanc y comprend noir. Non, moi j'étais cancre pasque j'suis tombé sur un enculé qui pouvait pas m'encaisser. source : 1968. Les barjots
  • 1882 D'ailleurs, il ne travaillait pas. Ni devoirs ni leçons, rien : un cancre ! source : 1882. Zola. Notes d'un ami

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

CANCRE, subst. masc. B.− P. anal. 2. Usuel [P. allus. à la marche oblique du crabe, dont la progression est lente et difficile] Élève nul et paresseux : 1. Le triomphe du cancre restera ce prodige de la dernière minute grâce auquel le génie souffle à l'élève le moyen de sauver sa peau. En France le cancre règne et le fort en thème donne des résultats médiocres. Cocteau, Le Foyer des artistes, 1947, p. 26. − Emploi adj., au fig. Sot, niais. Pinette ricanait d'un air cancre (Sartre, La Mort dans l'âme, 1949, p. 169): 2. Devant le compliment, ce n'est pas la fierté qui me donne cet air cancre et ingrat que je connais bien, mais (en même temps que cette profonde indifférence qui est en moi comme une infirmité de nature) un sentiment singulier qui me vient alors : « Ce n'est pas cela... » Camus, L'Envers et l'endroit, 1937, p. 25. (tlfi:cancre)

  • cancre n.m. non conv. ENSEIGN. "mauvais élève" - Mat., TLF, 1662.

Au 19e - BW5, FEW (2, 176a), GLLF, PR[73], 1808 ; ND3, 19e ; DG, L, ø d.

  • 1801 - «Cancre : Sorte d'écrevisse ; la lenteur et la pesanteur de sa marche ont fait donner son nom dans les collèges aux écoliers paresseux et aux jeunes gens dépourvus de dispositions, parce qu'on suppose qu'ils se traînent péniblement sur les traces des autres, ou parce qu'au lieu d'avancer ils marchent à reculons.» Cousin Jacques, Dict. néol. (Moutardier) - LTP

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.